Renault Trucks : Valls veut « une autre solution »

Manuel Valls a appelé, ce lundi,  lors d’un déplacement à Lyon, à « trouver une autre solution » que la suppression nette de 512 postes. Le Premier ministre s’est exprimé, alors qu’au même moment se tenait à Saint-Priest une réunion extraordinaire du comité central d’entreprise (CCE) de Renault Trucks (groupe Volvo), durant laquelle la direction a présenté les détails du plan social annoncé le 28 avril, le second en un an.

« On ne peut pas accepter le plan qui nous a été présenté, a déclaré Manuel Valls. Nous suivons très attentivement cette situation avec [le maire de Lyon] Gérard Collomb, [le président de la région] Jean-Jack Queyranne et [le ministre de l’économie] Emmanuel Macron en nous disant qu’il faut aujourd’hui trouver une autre solution. »

Le projet prévoit la suppression de 591 postes et la création de 79 autres, soit une perte nette de 512 emplois, essentiellement dans les services administratifs de l’organisation commerciale de l’entreprise à Saint-Priest et Vénissieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *