216-12 : un score record pour le CLAM-V basket

Certes, les poules de brassage créées par le comité du Rhône afin de permettre à tout basketteur licencié de faire de la compétition, partent d’une louable intention. C’est ainsi que des centaines de pratiquants, des U9 aux U17 (des joueurs de moins de 9 ans aux joueurs de moins de 17 ans) peuvent laisser libre court à leur imagination et leur envie, le temps d’un week-end.

Par contre, l’organisation de ces pré-championnats d’automne pose problème : le mélange des niveaux. Des débutants qui découvrent à peine la discipline peuvent être opposés à des basketteurs ayant 2 à 5 années de pratique derrière eux. C’est ce qui se passe dans pas mal de poules et cela peut donner des résultats qui dépassent l’entendement. Le week-end dernier, en U15, Anse a défait l’Union du Haut-Lyonnais 108 à 26 alors qu’une équipe réserve de Saint-Priest a atomisé Givors 135 à 9… Même dans des catégories plus hautes, les U17 par exemple, il y en a eu des cartons : Pierre-Bénite a créé mille tourments à Grézieu-la-Varenne 124 à 14.

Et nos Vénissians, dans ce délire de scores incroyables mais vrais ? Ils ont fait mieux. En U17, poule H, les basketteurs du CLAM-V ont réduit au silence ou en poussière des débutants du Sud Lyonnais basket (près de Millery) sur le score sans appel qui laisse sans voix de 216 à 12. Vous ne rêvez pas, pas de faute de frappe.

Chapeau aux Vénissians qui ont joué le jeu et aux jeunes Millerots qui n’ont pas craqué, ni jetté l’éponge avant le coup de sifflet final. Mais pour éviter que des basketteurs abandonnent une discipline qui leur tient sûrement à cœur, le comité du Rhône, voire la fédération française de basket, seraient bien inspirés de se pencher sur une réorganisation de ce système de poule unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *