Fête du sport et de la jeunesse : il faisait vraiment chaud, show

L’ambiance était des plus familiales, samedi après-midi sur le complexe Laurent-Gérin, où deux records sont tombés : celui de la chaleur et celui de l’affluence, avec plus de 2500 personnes au rendez-vous.
_DSC3646

 

À l’accueil, trois échassiers de la compagnie Gang des Girafes prennent le public… de haut, avec humour, se pliant en quatre pour bavarder. La structure privée Escale Grimpe est déjà prise d’assaut. Sur la pelouse synthétique, l’enfilade des stands s’appuie sur une majorité de clubs d’arts martiaux, du judo au ji-jitsu, de la savate à l’aïkido, de la boxe anglaise au taekwondo….
Une nouvelle fois —la sixième—, la Fête du sport et de la jeunesse a permis à tous les clubs et structures d’afficher leurs savoir-faire. Ainsi, pour la Maison de quartier Darnaise, le service municipal de la Santé, la police municipale, le BIJ, ou l’Office municipal du sport, etc. Leurs savoir-faire et souvent le travail d’une année, comme l’exposition des opérations menées par les jeunes de Max-Barel et par la classe parfum d’Aragon dont les élèves sont partis à Grasse, il y a un mois.
Sur les à-côtés des pelouses, se déployait le « basket citoyen” cher à la famille Balmer, Nadia organisait les allers et retours en calèche, et les structures gonflables —avec un château presque plus vrai que nature— accueillaient tout un petit monde.
De l’affluence, il y en a eu également sur le plateau scolaire installé sur la partie goudronnée du complexe sportif, avec les démonstrations de basket du CLAM-V et de l’ALVP côte à côte, les parties de mini-tennis assurées par Annick Cerdan et le fidèle Badir, et un stand de sécurité routière avec piste cyclable (“Tous responsables”) et un mini-parcours à effectuer après avoir chaussé des lunettes reproduisant l’impression d’être ivre… histoire de mettre le doigt sur les dangers qu’il y a à prendre un engin motorisé quand on a bu.
Enfin, sur la pelouse réservée au rugby, les rencontres étaient assurées par le club féminin du LOU et Karine Rudigoz, la référente, les matches de hand étaient arbitrés par Xavier, spécialiste en formation du VHB, et Gilles Clauss, le président. À l’emplacement de l’ancien siège du XV de l’USV, c’était le retour du “Trapèze Volant”, animation spectaculaire et même vertigineuse pour le petit Kalïm (5 ans) accroché au bras de son père Madjid, ancien champion de France de boxe, lui aussi enthousiasmé par cette discipline habituellement proposée dans les cirques. “Tout est parfait aujourd’hui, sauf le prix des boissons un peu excessif…. surtout par une telle chaleur !” À ses côtés, un éducateur sportif rappelait que toutes les animations étaient gratuites…
On n’oubliera pas le succès des démonstrations effectuées sur le podium,  spectacle non-stop mixant zumba-boxe, zumba-karaté, zumba-gym…, ainsi que de la chanson, du free-style et du rap par les EPJ La Darnaise et Moulin-à-Vent, avec en guest-star Sny, Ematome et la compagnie “Les Joyeux enfants mélancoliques”. Et comment ne pas citer la virtuosité des danseurs de Vénissieux Olympic, notamment Josua et Agathe, 31 ans à eux deux et déjà « pros” de la samba ?
Côté nouveautés, on relèvera le BMX proposé par Bros Bike Store, et le jeu proposé par Farouk, du Bureau info jeunesse : des fléchettes visant une cible faisant la part belle aux concepts de solidarité, de bénévolat, d’apprentissage…
Enfin, coup de chapeau aux bénévoles du comité départemental du Sport adapté qui ont tenu un stand afin de mieux se faire connaître. “Souvent, on nous assimile à la fédération handisport, expliquait Fatma, secrétaire comptable. Il n’en est rien, notre mission consiste à organiser, développer et promouvoir des activités physiques et sportives pour les personnes déficientes intellectuelles. Et même s’il y a du foot à 7 à La Vénissiane Sport Adapté, pas mal de familles ignorent encore notre existence… Aujourd’hui, Thomas, éducateur sportif spécialisé, propose une activité proche des arts du cirque déjà mise en place sur Lyon.”
Vers 18 heures, Cédric et Eliette (direction Sports, Jeunesse et familles) qui avaient certainement donné la primeur de l’info au maire, Michèle Picard, accompagnée notamment d’Andrée Loscos, son adjointe déléguée aux Sports, d’Amina Ahamada Madi ET de Nacer Khamla, annonçaient qu’un peu plus de 2 500 personnes avaient participé à la fête. Il faisait encore 30°, c’était chaud et show.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *