L'Open du Moulin-à-Vent sonne l'ouverture de la saison tennistique

Tennis, Moulin a VentLe tournoi du Moulin-à-Vent s’installe pour un mois sur les courts de Tola-Vologe. Pour tous les compétiteurs du Lyonnais, il annonce l’ouverture de la saison tennistique et constitue un repère.

Quand Jean-François Nadal reprend son bâton de pèlerin, c’est que l’Open de tennis du Moulin-à-Vent n’est pas loin. L’ancien responsable du Moulin-à-Vent Tennis qui s’est mû en coordinateur avisé depuis deux ans, est fin prêt. Et il le faut puisque le top départ a été donné cette semaine. Durant un mois, les courts du Moulin-à-Vent vont être bercés par les aces, amortis, coups droits et revers des quelque 290 inscrit(e)s, seniors et vétérans de plus de 45 ans (la catégorie des plus de 35 ans n’étant plus intégrée au programme depuis quelques éditions).
Les sportifs vont s’affronter en des dizaines de matches avec, soyons-en certains, des Vénissians du plateau des Minguettes ou du Moulin-à-Vent qui, une fois de plus, s’illustreront chez les plus de 45 ans. Certaines parties finiront en bout de nuit. D’autres seront reportées, ou bien reprogrammées sur les courts couverts de clubs amis puisque l’on s’attend évidemment à ce que la pluie fasse des siennes. “C’est ainsi depuis des années, rappellent les responsables du MVT, du président Emmanuel Mathias à Albert Dumaine, Patrick Prade ou Stéphanie Arnaudon. On est rodés, on sait ce qui nous attend et on a nos solutions de repli !”
Calé à la mi-février, cet Open est une aubaine pour les joueurs de tennis. Non seulement il annonce l’ouverture de la saison mais il sert également de repère aux compétiteurs du Lyonnais, voire de communes beaucoup plus éloignées. “C’est pour cette raison que l’on n’a jamais cherché à programmer l’épreuve à une autre date, explique Jean-François Nadal. Elle est attendue par tous ceux qui, au cœur d’un hiver toujours long, piaffent d’impatience de sortir les raquettes. On doit même faire face à une nouvelle concurrence puisque d’autres clubs ont choisi de programmer leurs tournois dans la même période !”
Sur le plan sportif, les lauréats qui ont remporté un trophée sur les courts vénissians sont souvent des voisins : licenciés de Saint-Priest (Sami Bouajaj, Alexandre Ruscica ou le Vénissian Djilali Mezzereb), Rillieux (Rayane Djouad), Lyon (Claire Brenot, Théo Baudin) ou Villefranche (Franck Chahut)… Une exception, il y a quatre ans : le succès de la Phocéenne Clara Taneilian (Cabriès).
Ce qui fait également le charme de cet Open ? “La convivialité, assure Jean-François Nadal. Autour de la boisson partagée après match, les discussions sont nombreuses et là, nos Vénissians sont en première ligne ! De Jacky Romera à Nos’ Salmi ou Toto Mezzereb, les anecdotes n’en finissent plus !”

24e Open du Moulin-à-Vent
Du 18 février au 16 mars
Courts de Tola-Vologe (20, rue Pierre-Brossolette)
Juge arbitre : Stéphanie Arnaudon
Dotation : près de 1 000 euros de prix
Inscription : 16 euros (13 euros pour les jeunes)

Lauréats 2013

Seniors masculins : Théo Baudin (TC Lyon) bat Axel Pigache (FC Lyon) 6/4, 6/0.
Seniors féminines : Amandine Bertrand (Sainte-Foy-lès-Lyon) bat Mélanie Lopes (Aurec, Haute-Loire) 7/6, 6/4.
Vétérans de plus de 45 ans : Cyrille Cousin (Corbas) bat Nosrallah Salmi (TC Vénissieux) 6/1, 6/0.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *