Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

ZAC Armstrong : un grand pas pour les Minguettes

L’inauguration ce samedi des espaces publics de la ZAC Armstrong marque une étape importante de la rénovation urbaine des Minguettes. C’est ici, et en face à Vénissy, que battra le cœur du Plateau.

Alors que les travaux s’accélèrent à Vénissy, le quartier Armstrong, de l’autre côté de l’avenue Jean-Cagne, commence à se dessiner avec la livraison d’un mail piétonnier et d’une vaste esplanade, qui seront officiellement inaugurés ce samedi 12 octobre. Le coeur du Plateau est en train de naître.
Sous un généreux soleil d’automne, les enfants et les mamans ont été les premiers à s’approprier le mail piétonnier qui traverse le quartier et débouche sur l’esplanade Jean-Cagne. Des bancs, des aires de jeux, des arbres, une sensation d’ouverture. Les partenaires du Grand projet de ville de Vénissieux (État, Grand Lyon, municipalité…) ont investi 4 millions d’euros dans cette opération d’aménagement d’espaces publics. Elle est inaugurée ce samedi 12 octobre par le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, et le maire de Vénissieux, Michèle Picard.
Ceux qui ont connu Armstrong dans son ancienne configuration apprécieront le changement. Le quartier souffrait en effet d’être fermé sur lui-même, dense, enclavé. Entre 2005 et 2007, plus de 400 logements répartis dans trois grandes tours ont dû être détruits. Seuls les immeubles situés sur le pourtour, plus petits, ont été préservés et réhabilités. Pas dans leur intégralité. Une allée a été démolie pour permettre au mail piétonnier d’aller de l’avenue Division-Leclerc à l’avenue Jean-Cagne. Deux nouvelles rues traversant le quartier d’est en ouest et du nord au sud ont également été créées. “Cet aménagement est très important, observe Henri Thivillier, adjoint au maire en charge de l’urbanisme et du Grand projet de ville des Minguettes. Il donne le signal d’un espace collectif, public, et met surtout Armstrong en relation avec les autres quartiers des Minguettes.” Il établit en particulier la jonction avec la future place centrale de Vénissy, juste en face.

Armstrong et Vénissy vont donner au Plateau sa centralité, sa nouvelle identité

Armstrong et Vénissy, voilà donc le futur cœur des Minguettes. Cette double opération va venir parachever les innombrables chantiers de démolition, réhabilitation et construction menés depuis maintenant près de quinze ans. Elle va donner au Plateau sa centralité, sa nouvelle identité.
Côté Vénissy, les traces du passé s’effacent du paysage les unes après les autres. Exit la galerie marchande et la tour de bureaux, disparues cet été. Les travaux d’aménagement de la place centrale ont commencé. Et les nouveaux immeubles poussent. Après le programme de l’OPAC du Rhône (îlot A) en cours d’achèvement, celui des “Sucres” (îlot B) va débuter. Il associe les promoteurs Noaho et Pitch au bailleur social HMF. Au total, quelque 300 logements doivent sortir de terre, répartis autour d’un espace public et commerçant composé de deux grandes surfaces et une trentaine de petites boutiques.
Côté Armstrong, approximativement le même nombre de logements est attendu, avec trois programmes immobiliers de part et d’autre du mail. Comme à Vénissy le souci est de veiller à la mixité avec un mélange de locatif social, de locatif abordable et de différents niveaux d’accession à la propriété. Les promoteurs Brémond et Rhône Saône Habitat, ainsi que La Foncière logement se sont déjà positionnés. Et le week-end dernier, l’OPAC du Rhône a lancé la commercialisation du programme Hom’strong, composé de 23 logements en accession sociale à la propriété, proposés au prix hyperconcurrentiel de 2200 euros TTC le m2. En deux jours, 37 dossiers de candidatures ont été déposés. Le tarif n’explique pas tout. C’est aussi la preuve que le quartier, riche de la proximité du tramway et de nombreux équipements publics (cinéma et école de musique notamment), exerce une réelle attractivité.
“Dans l’agglomération, le ralentissement de l’activité immobilière est de l’ordre de 30 %, indique Henri Thivillier. Ce n’est évidemment pas le meilleur moment pour lancer la commercialisation de centaines de logements, tant à Vénissy qu’à Armstrong. Mais ce n’est pas plus difficile ici qu’ailleurs. On ne peut pas dire qu’il y ait une spécificité vénissiane sur le marché de l’immobilier. Les promoteurs continuent du reste à nous solliciter.”
De ce point de vue, “la livraison du mail piétonnier et de l’esplanade Jean-Cagne est un signe positif”, estime Yazid Ikdoumi, directeur du GPV de Vénissieux. “Cela montre que la transformation se poursuit, que nous allons de l’avant, en dépit de la crise économique. C’est également important pour les habitants qui ont dû supporter les travaux pendant de longs mois et qui aujourd’hui peuvent profiter de cet espace de partage et de détente. Ils commencent enfin à mesurer concrètement les changements de leur environnement.”

La ZAC Armstrong en chiffres

2 aires de jeux pour les enfants

2 aires de jeux pour les adolescents

2 nouvelles rues

300 logements prévus dont 90 commercialisés d’ici à fin 2013

2000 m2 d’espaces verts

125 arbres

12 locaux poubelles enterrés (subtainers)

11 millions d’euros de coût d’opération, dont 4 millions de travaux d’espaces publics.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également