À la Darnaise, une répétition festive qui promet

Un mois avant le grand rendez-vous festif attendu dans le parc des Minguettes (le 25 mai), la fête du Printemps de la Darnaise s’est installée samedi autour de la Maison de l’enfance Anatole-France, la maison de quartier étant en chantier. Et du monde, il y en a eu.

Adhérents et animateurs de l’EPJ Darnaise et de la Maison de l’enfance, étudiants de Bioforce (création originale d’épouvantails), habitants venus avec Mosaïque ou YMMNE, parents d’élèves de la FCPE… “On a un temps exceptionnel, la chance est avec nous », se réjouissait Foued, un des indispensables bénévoles associatifs du quartier. Lila, Corinne et Nabil ne ménageaient pas non plus leurs efforts pour animer les stands de jeux, gérer les structures gonflables ou assurer les mini-balades en poney (l’équipe de Karim, le Majolan). À la buvette, on n’a pas chômé : « Les recettes serviront à financer cet été des animations pour les enfants”, explique Foued. L’argent des animations ira à la kermesse de l’école Saint-Exupéry… Quant aux recettes récoltées par l’association Soleil des quartiers, elles aideront l’EPJ Darnaise à faire découvrir la plongée à des jeunes.
Le projet de comédie musicale lancé il y a plus d’un an et demi par les jeunes initiateurs Oumou, Mohsen et Hakim et supervisé par Bizarre ! a été le clou de l’après-midi. Intitulé “Anat’Hall school”, il a été assuré par les jeunes de la Maison de l’enfance et devrait être repris à la salle Erik-Satie, en juin. Il n’y avait qu’à voir les mines réjouies de Halem (YMMNE), Saïd Alleg ou Myriam Sassi pour en être convaincu : cette répétition est pleine de promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *