8e de finale de la Coupe de France : Vénissieux-Minguettes recevra Nancy

La plupart des héros de la coupe espéraient une équipe de L1. C’est chose faite. Pour les 8e de finale de la Coupe de France, tirés au sort ce jeudi soir, Vincent Guérin et David Ginola, anciens joueurs du PSG, ont offert l’AS Nancy-Lorraine à l’AS Vénissieux-Minguettes.

 

Les Vénissians accueilleront donc une formation pas très cotée, plutôt en fin de tableau en championnat le mardi 26 ou le mercredi 27 février. « Si on joue au stade Laurent-Gérin, c’est jouable, commente à chaud l’entraîneur Karim Mokeddem. On ne part pas vaincu, la Coupe permet tout, surtout d’y croire. Et attention, pas question de faire la fine bouche, en regrettant par exemple de ne pas avoir eu droit au PSG, l’OM, ou l’ASSE. Nancy est une grosse équipe, une Ligue 1… Et on a un mois pour se préparer. »

Stéphane Granturco, Olivier Laviolette ou encore Samir Daouadji ont aussitôt commencé à se poser des questions sur l’effectif, les valeurs sûres… Un seul a osé pronostiquer le succès de l’ASM Vénissieux-Minguettes : l’attaquant Greg Kouam. Quant à savoir si l’ASM recevra Nancy au stade Laurent-Gérin, au stade Vuillermet, au Matmut Stadium, voire à La Duchère… ou même à Nancy pour espérer une grosse recette, c’est un autre sujet de réflexion sur lequel l’administratif José Inzirillo, le président Ahmed Zouak et même la Ville vont plancher. À tête reposée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *