Chez les facteurs, l’angoisse du recommandé

Une récente enquête TNS Sofres révèle que le facteur est le 2e personnage préféré de la vie quotidienne des Français. 92 % des personnes interrogées ont confiance en lui et 96 % considèrent sa mission comme importante. Pourtant, à Vénissieux, les facteurs ont le blues depuis quelques mois. Entre juillet et septembre, ils ont subi trois agressions, dont deux assez sérieuses ayant entrainé des blessures et des jours d’ITT. Point commun de ces agressions, hormis le fait qu’il s’agissait de la même tournée, dans le quartier Jules-Guesde : elles ont toutes pour origine la remise d’un pli recommandé.
“Nous ne voulons pas dramatiser car deux agressions sont le fait d’une personne déséquilibrée qui a depuis été internée, précise Jean-Christophe Plaza, responsable du courrier au bureau de poste de Vénissieux. Mais nous n’avons jamais senti autant de tension avec les usagers, en particulier sur la question des recommandés. On ne compte plus les agressions verbales. Les gens ne comprennent pas que la remise d’un pli recommandé obéit à des règles très précises. Seul le destinataire peut le réceptionner, sauf s’il a signé une procuration permettant à quelqu’un d’autre de le faire.”
Laure De Filipo, factrice “qualité” du secteur Parilly-Charréard, s’interroge : “Je ne sais pas si c’est dû à la crise, mais les usagers s’emportent plus facilement. Très rapidement la situation peut dégénérer. Nous avons conscience que l’arrivée d’un recommandé suscite une certaine inquiétude, mais les usagers doivent aussi comprendre qu’il s’agit de courriers importants. On ne peut pas se permettre de faire des erreurs de distribution. D’ailleurs quand ça arrive on nous le reproche assez. On est pris entre deux feux en quelque sorte.”
Pour retrouver une certaine sérénité, les facteurs de Vénissieux lancent un appel au civisme. Et soulignent que des moyens simples existent : la procuration (chaque facteur dispose d’imprimés sur lui pour en faire la demande) qui a une durée permanente une fois faite ; ou encore le service téléphonique 3631 qui permet de demander une seconde présentation du recommandé 24 heures après la première visite du facteur.

Une pensée sur “Chez les facteurs, l’angoisse du recommandé

  • 19 novembre 2012 à 13 h 48 min
    Permalink

    on est avec vous

  • 19 novembre 2012 à 13 h 48 min
    Permalink

    on est avec vous

  • 19 novembre 2012 à 13 h 48 min
    Permalink

    on est avec vous

  • 19 novembre 2012 à 13 h 48 min
    Permalink

    on est avec vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *