Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

La CGT évoque la “souffrance au travail” de l’agent de maîtrise qui s’est immolé

Jeudi soir, le pronostic vital de l’agent du Grand Lyon qui a tenté de s’immoler par le feu devant son lieu de travail, rue Eugène-Henaff à Vénissieux, était toujours engagé. L’agent de maîtrise, âgé de 47 ans, a été placé en coma artificiel. Un communiqué du syndicat CGT du Grand Lyon tente d’expliquer les raisons de son geste.
Si le syndicat note prudemment “qu’une tentative de mettre fin à ses jours a toujours de multiples motivations”, il évoque aussi la “souffrance au travail” vécue par les salariés des services de propreté de la communauté urbaine de Lyon. En cause, une restructuration entamée voici quelques mois, dont les salariés craignent un trop grand impact sur leur vie privée et familiale. “(La restructuration) va entraîner d’importantes modifications des conditions de travail et d’exercice des missions publiques. Un malaise s’exprime depuis de longs mois, jusque dans les groupes de travail officiels du projet de service (…). Cet agent de maîtrise proche de son équipe a fait remonter des observations et exprimé des points de vue qui n’ont pas plu à une partie de sa hiérarchie. Celle-ci l’a envoyé devant le conseil de discipline en demandant une sanction lourde de plusieurs jours de mise à pied.”
Début juillet, les membres du conseil de discipline avaient décidé de lui infliger un simple avertissement. L’autorité territoriale a cependant maintenu, comme elle en a le droit, la sanction initiale : une mise à pied, ramenée à 12 jours. “C’est en prenant connaissance de cet arrêté disciplinaire ce matin, sur son lieu de travail, que cet agent de maîtrise a eu cette tragique réaction”, estime la CGT Grand Lyon.
Pour sa part, la communauté urbaine tient à préciser que « durant ces derniers mois plusieurs incidents graves se sont produits à la suite de conflits internes entre agents. À chaque fois, l’administration a fait des enquêtes, saisi le conseil de discipline et prononcé un certain nombre de sanctions proportionnées à la gravité des faits reprochés. (…) La communauté urbaine précise par ailleurs que les faits ayant conduit à la saisine du conseil de discipline sont bien antérieurs (mois de novembre 2011) au projet de réorganisation du service de nettoiement dont la mise en œuvre n’est prévue au mieux qu’a partir de 2013.”

Cliquer pour commenter

1 Commentaire

  1. Hum

    20 juillet 2012 à 14 h 56 min

    Ouaif… Si à chaque fois qu’un salarié du Privé devait s’immoler car il se voyait imposer des changements dans la réalisation quotidienne de son job nous serions 21 millions de grands brûlés. La vérité est ailleurs et la CGT le sait parfaitement !

  2. Hum

    20 juillet 2012 à 14 h 56 min

    Ouaif… Si à chaque fois qu’un salarié du Privé devait s’immoler car il se voyait imposer des changements dans la réalisation quotidienne de son job nous serions 21 millions de grands brûlés. La vérité est ailleurs et la CGT le sait parfaitement !

  3. Hum

    20 juillet 2012 à 14 h 56 min

    Ouaif… Si à chaque fois qu’un salarié du Privé devait s’immoler car il se voyait imposer des changements dans la réalisation quotidienne de son job nous serions 21 millions de grands brûlés. La vérité est ailleurs et la CGT le sait parfaitement !

  4. Hum

    20 juillet 2012 à 14 h 56 min

    Ouaif… Si à chaque fois qu’un salarié du Privé devait s’immoler car il se voyait imposer des changements dans la réalisation quotidienne de son job nous serions 21 millions de grands brûlés. La vérité est ailleurs et la CGT le sait parfaitement !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Sous forme d'un jeu rallye, les nouveaux arrivants du lycée Jacques-Brel ont découvert sur deux jours les différentes structures jeunesse de la Ville.

Portraits

Cette jeune plasticienne née à Vénissieux vient d'obtenir, dans le cadre de la Biennale d'art contemporain de Lyon, le prix de la Jeune création...

Dossiers

Insertion dans la vie locale, mobilier urbain, impacts sur la circulation et sur le stationnement... la concertation continue autour du projet de tramway T10,...

Actus

Le Groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud propose aux enfants une petite voiture électrique pour les transporter de leur chambre au bloc opératoire.

Actus

Pour cette nouvelle édition de la Semaine bleue, la Ville et ses partenaires proposent de briser les idées reçues.