Tout un monde de cuisines en un livre

Depuis plus de dix ans, des femmes se retrouvent une fois par mois aux centres sociaux des Minguettes au sein du groupe « Cuisines du monde ». Le principe est simple : à tour de rôle l’une d’entre elle propose une recette. Et toutes la réalisent en même temps.

Depuis la création du groupe, certaines dames sont parties, d’autres sont restées, de nouvelles sont arrivées. « Ces temps sont des moments de convivialité, d’échanges, de savoir-faire et de découvertes culturelles grâce à la diversité des pays d’origine des habitants des Minguettes », précisent les conseillères en économie sociale et familiale, Carole, Sylvie et Lydie, en charge de l’activité aux centres sociaux des Minguettes. « Souvent ces recettes sont le reflet d’habitudes culinaires transmises de génération en génération au sein des familles. »
« Il y a une dizaine d’années, racontent Sylvie et Carole,  nous avions énormément de demandes de la part de mamans pour des cours de cuisine. On a eu l’idée de partir de leurs savoir-faire ». Et  ça marche… L’activité a de plus en plus de succès. Les demandes sont tellement nombreuses qu’il faut s’inscrire au préalable : pas plus de 20 personnes par séance ! Concrètement, une fois par mois, la « cuisinière » propose une recette, achète les ingrédients que le centre social rembourse, puis l’après midi elle se met aux fourneaux et les autres dames appliquent à la lettre ses conseils.
L’idée de publier un livre a ensuite fait son chemin, notamment avec l’idée de valoriser publiquement l’activité.  Le choix des recettes n’a pas été simple. 75 ont été retenues. La condition posée était que les explications soient très claires pour une réalisation facile. Vous découvrirez les bricks à la viande de Zohra, les nems de Françoise, les sfenjs (beignets) de Fathia et Zohra, les bugnes lyonnaises d’Éliane, ou encore le couscous sucré de Rabia et Zohra.

Ce livre est composé de trois parties : pâtes de base, recettes salées et recettes sucrées. Un important travail de relecture a été réalisé avant qu’il ne soit imprimé avec l’aide précieuse de l’entreprise Vénicopie.
À l’occasion du dernier rendez-vous de la saison, voici quelques jours, les cuisinières du monde se sont retrouvées dans le parc du centre social Roger-Vaillant. Ce fut l’occasion de grignoter quelques spécialités et de témoigner. Samya, nouvelle dans le groupe, a apprécié le mélange de générations : « Quand on cuisine ensemble, c’est différent. On essaie de refaire les plats à la maison, c’est très agréable. C’est toujours un moment de détente.»  Pour Zohra, présente depuis l’origine, « il est important de transmettre un savoir aux plus jeunes, la diversité culturelle est également source de richesse ».
Présenté à l’occasion de l’assemble générale des centres sociaux des Minguettes, fin mai, le livre a été tiré à une centaine d’exemplaires. Il est vendu cinq euros. Il n’en reste plus que dix ! « Nous pensons à une réédition car il est très demandé. » 
De cette activité est née récemment « Cuisines du monde petite enfance ». Le but : «Faire la cuisine adaptée aux petits ». L’idée de départ en revient aux professionnels des centres sociaux, en partenariat avec d’autres structures, notamment la PMI (Protection maternelle et infantile). Les mamans viennent avec leurs enfants. Pendant qu’elles cuisinent – elles sont 8 au total – une professionnelle veille sur les petits. Le but étant de faire cheminer les mamans sur l’importance de l’équilibre alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *