Législatives : Djida Tazdaït (Parti radical) "croit fermement" à la victoire

C’est à la brasserie de la mairie que Djida Tazdaït, candidate du Parti radical, a lancé le 4 avril sa campagne des législatives dans la 14e circonscription. Entourée d’amis vénissians et de militants centristes, l’ancienne députée européenne écologiste – elle a siégé de 1989 à 1994 – s’est dite très confiante en ses chances de victoire les 10 et 17 juin prochains : “La décision du député sortant de ne pas se représenter change complètement la donne. On a des chances de gagner, j’y crois fermement.”
Fabienne Lévy, vice-présidente départementale du PR, n’a pas manqué de l’encourager, rappelant qu’“en 2007, le candidat centriste avait fait un bon score (ndlr : 7,78 % des voix) ; il n’avait pas gagné car il n’avait pas donné assez d’oxygène à sa campagne.” Pour mémoire, le candidat était une candidate, il s’agissait de Saliha Mertani, qui a également des ambitions pour le scrutin de juin, mais sous l’étiquette MoDem.
Djida Tazdaït veut “rassembler du centre gauche au centre droit” en portant une candidature “libre et indépendante”. “Jean-Louis Borloo m’a fait confiance pour cette élection, souligne-t-elle, mais il ne bride pas ma liberté.”
Outre l’emploi, le logement et l’accompagnement des jeunes, la candidate du PR cite parmi ses priorités l’obtention d’un statut de l’élu, afin d’interdire le cumul des mandats. Elle veut également donner une image plus positive de la banlieue. “Dans nos quartiers, il y a des talents, des ressources, pas seulement des assistés. Il faut ouvrir le ghetto.”
De ce point de vue, Djida Tazdaït considère que la 14e circonscription est “emblématique”. “Le système politique ne convient plus aux citoyens, estime-t-elle. Il y a trop de verrous dans les institutions locales qu’il convient de faire sauter.”

Une pensée sur “Législatives : Djida Tazdaït (Parti radical) "croit fermement" à la victoire

  • 8 mai 2012 à 19 h 00 min
    Permalink

    Après renseignement Madame Tazdaît habite Lyon 8ème et recherche désespérément une commune pour faire oublier son vide politique depuis 1994.
    J’étais trop jeune pour connaître la marche mais les anciens Vénissians nous en parlent y compris les marcheurs. D’ailleurs sa me fait mal au cœur pour eux d’entendre cette dame dire qu’ils étaient manipulés.
    Avant de la voir à la réunion qu’avait organisé la mairie en commémoration de la Marche , personne sur les Minguettes n’avaient entendu parler d’elle.. Dans cette réunion elle n’a jamais tenu le discourt qu’elle tiens sur son profil.
    De toute façon il ne suffit pas d’avoir fait la Marche pour croire nous représenter .Nous voulons des élus qui aient des convictions fortes et des projets que nous portons au quotidiens dans nos villes et pas seulement pendant les élections. Même si se sont des candidats natifs et acteurs de Vénissieux et des autres communes de la circonscription.

  • 8 mai 2012 à 19 h 00 min
    Permalink

    Après renseignement Madame Tazdaît habite Lyon 8ème et recherche désespérément une commune pour faire oublier son vide politique depuis 1994.
    J’étais trop jeune pour connaître la marche mais les anciens Vénissians nous en parlent y compris les marcheurs. D’ailleurs sa me fait mal au cœur pour eux d’entendre cette dame dire qu’ils étaient manipulés.
    Avant de la voir à la réunion qu’avait organisé la mairie en commémoration de la Marche , personne sur les Minguettes n’avaient entendu parler d’elle.. Dans cette réunion elle n’a jamais tenu le discourt qu’elle tiens sur son profil.
    De toute façon il ne suffit pas d’avoir fait la Marche pour croire nous représenter .Nous voulons des élus qui aient des convictions fortes et des projets que nous portons au quotidiens dans nos villes et pas seulement pendant les élections. Même si se sont des candidats natifs et acteurs de Vénissieux et des autres communes de la circonscription.

  • 8 mai 2012 à 19 h 00 min
    Permalink

    Après renseignement Madame Tazdaît habite Lyon 8ème et recherche désespérément une commune pour faire oublier son vide politique depuis 1994.
    J’étais trop jeune pour connaître la marche mais les anciens Vénissians nous en parlent y compris les marcheurs. D’ailleurs sa me fait mal au cœur pour eux d’entendre cette dame dire qu’ils étaient manipulés.
    Avant de la voir à la réunion qu’avait organisé la mairie en commémoration de la Marche , personne sur les Minguettes n’avaient entendu parler d’elle.. Dans cette réunion elle n’a jamais tenu le discourt qu’elle tiens sur son profil.
    De toute façon il ne suffit pas d’avoir fait la Marche pour croire nous représenter .Nous voulons des élus qui aient des convictions fortes et des projets que nous portons au quotidiens dans nos villes et pas seulement pendant les élections. Même si se sont des candidats natifs et acteurs de Vénissieux et des autres communes de la circonscription.

  • 8 mai 2012 à 19 h 00 min
    Permalink

    Après renseignement Madame Tazdaît habite Lyon 8ème et recherche désespérément une commune pour faire oublier son vide politique depuis 1994.
    J’étais trop jeune pour connaître la marche mais les anciens Vénissians nous en parlent y compris les marcheurs. D’ailleurs sa me fait mal au cœur pour eux d’entendre cette dame dire qu’ils étaient manipulés.
    Avant de la voir à la réunion qu’avait organisé la mairie en commémoration de la Marche , personne sur les Minguettes n’avaient entendu parler d’elle.. Dans cette réunion elle n’a jamais tenu le discourt qu’elle tiens sur son profil.
    De toute façon il ne suffit pas d’avoir fait la Marche pour croire nous représenter .Nous voulons des élus qui aient des convictions fortes et des projets que nous portons au quotidiens dans nos villes et pas seulement pendant les élections. Même si se sont des candidats natifs et acteurs de Vénissieux et des autres communes de la circonscription.

  • 8 mai 2012 à 10 h 17 min
    Permalink

    En tant que vénissian depuis toujours j’ai regardé le parcours de cette dame à la lecture de votre commentaire et effectivement il est difficile de savoir où elle habite .Elle s’est déjà présentée sans succès en tant que suppléante de L’UMP( Rodolphe ROUS) sur la XIIème circonscription (d’Irigny, Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin la demi lune.) puis au municipale en 2008 à Lyon 8ème toujours sans succès pour atterrir à l’opposé sur notre circonscription la 14ème.Cette fois ci non plus en tant que UMP , peut être faute d’accord avec Monsieur GIRARD, mais en tant que « Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES), également appelée Confédération des Centres » . Par contre pas de trace de se qu’elle nous proposerait d’alternatif à GERIN ou à BLEIN . On ne comprend pas sa soit disant valeur ajouté si ce n’est la recherche d’un siège en 1994.

  • 8 mai 2012 à 10 h 17 min
    Permalink

    En tant que vénissian depuis toujours j’ai regardé le parcours de cette dame à la lecture de votre commentaire et effectivement il est difficile de savoir où elle habite .Elle s’est déjà présentée sans succès en tant que suppléante de L’UMP( Rodolphe ROUS) sur la XIIème circonscription (d’Irigny, Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin la demi lune.) puis au municipale en 2008 à Lyon 8ème toujours sans succès pour atterrir à l’opposé sur notre circonscription la 14ème.Cette fois ci non plus en tant que UMP , peut être faute d’accord avec Monsieur GIRARD, mais en tant que « Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES), également appelée Confédération des Centres » . Par contre pas de trace de se qu’elle nous proposerait d’alternatif à GERIN ou à BLEIN . On ne comprend pas sa soit disant valeur ajouté si ce n’est la recherche d’un siège en 1994.

  • 8 mai 2012 à 10 h 17 min
    Permalink

    En tant que vénissian depuis toujours j’ai regardé le parcours de cette dame à la lecture de votre commentaire et effectivement il est difficile de savoir où elle habite .Elle s’est déjà présentée sans succès en tant que suppléante de L’UMP( Rodolphe ROUS) sur la XIIème circonscription (d’Irigny, Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin la demi lune.) puis au municipale en 2008 à Lyon 8ème toujours sans succès pour atterrir à l’opposé sur notre circonscription la 14ème.Cette fois ci non plus en tant que UMP , peut être faute d’accord avec Monsieur GIRARD, mais en tant que « Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES), également appelée Confédération des Centres » . Par contre pas de trace de se qu’elle nous proposerait d’alternatif à GERIN ou à BLEIN . On ne comprend pas sa soit disant valeur ajouté si ce n’est la recherche d’un siège en 1994.

  • 8 mai 2012 à 10 h 17 min
    Permalink

    En tant que vénissian depuis toujours j’ai regardé le parcours de cette dame à la lecture de votre commentaire et effectivement il est difficile de savoir où elle habite .Elle s’est déjà présentée sans succès en tant que suppléante de L’UMP( Rodolphe ROUS) sur la XIIème circonscription (d’Irigny, Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin la demi lune.) puis au municipale en 2008 à Lyon 8ème toujours sans succès pour atterrir à l’opposé sur notre circonscription la 14ème.Cette fois ci non plus en tant que UMP , peut être faute d’accord avec Monsieur GIRARD, mais en tant que « Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES), également appelée Confédération des Centres » . Par contre pas de trace de se qu’elle nous proposerait d’alternatif à GERIN ou à BLEIN . On ne comprend pas sa soit disant valeur ajouté si ce n’est la recherche d’un siège en 1994.

  • 7 mai 2012 à 16 h 25 min
    Permalink

    Lénine disait: de la révolte à la révolution avec Madame Tazdaît c’est : de l’anarchisme libertaire à l’ UMP! Quelle fidélité dans les convictions.Si elle est à la recherche d’un siège elle devrait se parachuter dans une circonscription plus apte a acceuillir les renégats,et de cesser de se servir de la diversité sous prétexte que l’on en est issue.
    D’autant que notre circonscription ne manque pas de gens valeureux et fidèles a leur territoire issue de cette diversité.

  • 7 mai 2012 à 16 h 25 min
    Permalink

    Lénine disait: de la révolte à la révolution avec Madame Tazdaît c’est : de l’anarchisme libertaire à l’ UMP! Quelle fidélité dans les convictions.Si elle est à la recherche d’un siège elle devrait se parachuter dans une circonscription plus apte a acceuillir les renégats,et de cesser de se servir de la diversité sous prétexte que l’on en est issue.
    D’autant que notre circonscription ne manque pas de gens valeureux et fidèles a leur territoire issue de cette diversité.

  • 7 mai 2012 à 16 h 25 min
    Permalink

    Lénine disait: de la révolte à la révolution avec Madame Tazdaît c’est : de l’anarchisme libertaire à l’ UMP! Quelle fidélité dans les convictions.Si elle est à la recherche d’un siège elle devrait se parachuter dans une circonscription plus apte a acceuillir les renégats,et de cesser de se servir de la diversité sous prétexte que l’on en est issue.
    D’autant que notre circonscription ne manque pas de gens valeureux et fidèles a leur territoire issue de cette diversité.

  • 7 mai 2012 à 16 h 25 min
    Permalink

    Lénine disait: de la révolte à la révolution avec Madame Tazdaît c’est : de l’anarchisme libertaire à l’ UMP! Quelle fidélité dans les convictions.Si elle est à la recherche d’un siège elle devrait se parachuter dans une circonscription plus apte a acceuillir les renégats,et de cesser de se servir de la diversité sous prétexte que l’on en est issue.
    D’autant que notre circonscription ne manque pas de gens valeureux et fidèles a leur territoire issue de cette diversité.

  • 5 avril 2012 à 22 h 51 min
    Permalink

    C’est officiellement en 1901 que voit le jour le parti radical. Être de droite ou de gauche pour un parti dont les valeurs se devinent dans celles de la révolution française n’a pas vraiment de sens. Que dans une société française un peu perdue dans ses référents (c’est le challenge d’un peuple qui a inventé « les droits de l’homme »), une femme courageuse et déterminée décide de conquérir l’assemblée nationale mérite, sinon l’adhésion, au moins le respect.

  • 5 avril 2012 à 22 h 51 min
    Permalink

    C’est officiellement en 1901 que voit le jour le parti radical. Être de droite ou de gauche pour un parti dont les valeurs se devinent dans celles de la révolution française n’a pas vraiment de sens. Que dans une société française un peu perdue dans ses référents (c’est le challenge d’un peuple qui a inventé « les droits de l’homme »), une femme courageuse et déterminée décide de conquérir l’assemblée nationale mérite, sinon l’adhésion, au moins le respect.

  • 5 avril 2012 à 22 h 51 min
    Permalink

    C’est officiellement en 1901 que voit le jour le parti radical. Être de droite ou de gauche pour un parti dont les valeurs se devinent dans celles de la révolution française n’a pas vraiment de sens. Que dans une société française un peu perdue dans ses référents (c’est le challenge d’un peuple qui a inventé « les droits de l’homme »), une femme courageuse et déterminée décide de conquérir l’assemblée nationale mérite, sinon l’adhésion, au moins le respect.

  • 5 avril 2012 à 22 h 51 min
    Permalink

    C’est officiellement en 1901 que voit le jour le parti radical. Être de droite ou de gauche pour un parti dont les valeurs se devinent dans celles de la révolution française n’a pas vraiment de sens. Que dans une société française un peu perdue dans ses référents (c’est le challenge d’un peuple qui a inventé « les droits de l’homme »), une femme courageuse et déterminée décide de conquérir l’assemblée nationale mérite, sinon l’adhésion, au moins le respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *