Gare de Vénissieux : le parc relais déborde

Faute de place, les automobilistes stationnent le long de la rue des Combats-du-24-août, parfois jusqu'au pont Berliet

Inauguré en septembre 2006, doté de 734 places, le parc relais de la Gare de Vénissieux est régulièrement saturé. La semaine, il faut arriver très tôt pour pouvoir y stationner. Les retardataires n’ont d’autre choix que de se garer de part et d’autre de la rue des Combats-du-24-août. Certains jours, les véhicules vont jusqu’au Pont Berliet, à la limite de Saint-Priest. En l’absence de trottoirs, les piétons marchent sur la chaussée pour rejoindre la gare. Ce qui présente évidemment des risques. Par ailleurs, les véhicules sont laissés sans aucun gardiennage.
Au Sytral, l’autorité organisatrice des transports en commun de l’agglomération lyonnaise, on dit avoir conscience du problème. Vénissieux n’est d’ailleurs pas un cas isolé. Des parcs relais comme ceux de Vaise, Gorge-de-Loup ou Meyzieu Z.I. sont également pris d’assaut. “Nous sommes victimes de notre succès, positive le président du Sytral, Bernard Rivalta, par ailleurs conseiller municipal socialiste de Vénissieux. On a investi 1,1 milliard lors du dernier mandat, on met de nouveau 1 milliard dans ce mandat, notre réseau est devenu véritablement attractif.” Concernant le parc relais de Vénissieux, il reconnaît qu’il ne s’attendait pas à une densification aussi rapide.
Il faut dire que la gare, avec la ligne D du métro (260 000 voyages jour), la ligne de tram T4 (45 000 voyages jour), les nombreuses lignes de bus qui y font étape ou y ont leur terminus, sans oublier les Trains express régionaux (TER) en provenance et à destination de Grenoble et Chambéry, est devenue l’un des principaux pôles d’échanges de l’agglomération lyonnaise.

“Un agrandissement provisoire ? Pourquoi pas ?”

Il n’est pourtant pas dans les plans du Sytral d’agrandir le parc relais. “Construire un parking supplémentaire ne résoudra le problème que pour quelque temps, souligne Bernard Rivalta. Or nous devons avoir une vision globale des déplacements. Il y a une multitude de d’études en cours, notamment autour de la notion de pôle métropolitain qui englobe Vienne, Bourgoin et Saint-Étienne. Par ailleurs, il y a un plan “gares” qui concerne Perrache, Part-Dieu, Vaise et naturellement Vénissieux. C’est donc beaucoup plus une réflexion d’ensemble que nous devons avoir.”
Le président du Sytral ne ferme toutefois pas complètement la porte à un renforcement provisoire des capacités de stationnement, sur les terrains disponibles à l’arrière de la gare, là où était entreposé le matériel de chantier des entreprises qui ont construit la ligne de tramway T4. “Je suis ouvert à tout, dit-il. Ce n’est ni compliqué ni coûteux d’aménager un parking provisoire. En revanche, la question de la sécurisation est plus problématique. Il faut voir. Pourquoi Pas ?”
Le Sytral avait déjà eu recours à cette solution en l’an 2000. Un parking provisoire avait alors permis de porter la capacité de stationnement du parc relais de la Gare de Vénissieux de 180 à 360 places.

10 pensées sur “Gare de Vénissieux : le parc relais déborde

  • 14 octobre 2015 à 15 h 19 min
    Permalink

    14.10.2015 aucun changement.Parkings TCL toujours pleins. En allant travailler quotidiennement on fait notre geste eco-citoyen en prenant les transports en commun. Résultat. Des PV à 135 euros. Déconcertant. Réveillez vous et agrandissez les parkings.

  • 14 octobre 2015 à 6 h 42 min
    Permalink

    Rien n’est fait et nous sommes le 14 octibre 2015.
    Par contre, on n’hesite pas à verbaliser régulièrement ceux qui veulent aller travailler.
    C’est une aubaine pour Venissieux, de l’argent facile sur le dos de pauvres travailleurs.
    Le travailleur est pris en otage et cela me met en colère. Et que l’on ne me parle pas de sécurité.
    Ni du fait que le terrain vague le long de la voie ferroviaire serait contaminés.
    Avec l’argent gagné sur nitre dis, la ville peut le decontaminer et plus expliquez moi pourquoi on s’y garait avant

  • 13 mars 2013 à 14 h 59 min
    Permalink

    Cet article date d’il y a deux ans, déjà ! Et rien n’a changé… Les études globales c’est bien, mais des solutions rapides, même provisoires, à des problèmes concrets c’est mieux. Qu’est-ce-qui est le plus insécure : le parking sauvage sur le trottoir et la piste cyclable ? le terrain vague où rien ne se passe depuis plusieurs années ?

  • 13 mars 2013 à 14 h 59 min
    Permalink

    Cet article date d’il y a deux ans, déjà ! Et rien n’a changé… Les études globales c’est bien, mais des solutions rapides, même provisoires, à des problèmes concrets c’est mieux. Qu’est-ce-qui est le plus insécure : le parking sauvage sur le trottoir et la piste cyclable ? le terrain vague où rien ne se passe depuis plusieurs années ?

  • 13 mars 2013 à 14 h 59 min
    Permalink

    Cet article date d’il y a deux ans, déjà ! Et rien n’a changé… Les études globales c’est bien, mais des solutions rapides, même provisoires, à des problèmes concrets c’est mieux. Qu’est-ce-qui est le plus insécure : le parking sauvage sur le trottoir et la piste cyclable ? le terrain vague où rien ne se passe depuis plusieurs années ?

  • 13 mars 2013 à 14 h 59 min
    Permalink

    Cet article date d’il y a deux ans, déjà ! Et rien n’a changé… Les études globales c’est bien, mais des solutions rapides, même provisoires, à des problèmes concrets c’est mieux. Qu’est-ce-qui est le plus insécure : le parking sauvage sur le trottoir et la piste cyclable ? le terrain vague où rien ne se passe depuis plusieurs années ?

  • 1 mars 2011 à 9 h 48 min
    Permalink

    se serait SUPER d’agrandir TRÈS VITE le parking PROVISOIRE !!!

  • 1 mars 2011 à 9 h 48 min
    Permalink

    se serait SUPER d’agrandir TRÈS VITE le parking PROVISOIRE !!!

  • 1 mars 2011 à 9 h 48 min
    Permalink

    se serait SUPER d’agrandir TRÈS VITE le parking PROVISOIRE !!!

  • 1 mars 2011 à 9 h 48 min
    Permalink

    se serait SUPER d’agrandir TRÈS VITE le parking PROVISOIRE !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *