Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Sports

Coup de jeune à l'Office municipal du sport

Patrick Prade

L’Office municipal du sport de Vénissieux a fait sa rentrée avec la 10e édition de Sport Expo. L’occasion de dresser, avec son président Patrick Prade, l’état des lieux d’une association qui veut apporter un nouveau souffle au mouvement sportif vénissian.

– La 10e édition de Sport Expo vient de s’achever. Quel bilan tirez-vous de cette semaine de présentation au public du sport à Vénissieux  ?
– Je constate d’abord que la manifestation a toute sa place dans le mouvement sportif vénissian. Et même, elle le dépasse puisqu’on a la chance de pouvoir l’organiser au cœur de l’hypermarché Carrefour. Les clubs profitent de la galerie marchande et de son trafic. Avec une moyenne journalière de 10 000 passages en caisses, les retombées sont réelles. Jamais nous n’aurions une telle affluence ailleurs.

– Pourtant, n’aimeriez-vous pas sortir Sport Expo de ses murs ? Lui faire prendre une bouffée d’air sur un site ouvert ?
– Ce serait effectivement une bonne chose. Mais avec Sport en fête que programme la Ville en juin et qui fonctionne très bien, ce ne serait pas cohérent. Jouons plutôt la complémentarité.

– Après Sport expo, quels vont être les temps forts de l’OMS ?
– La Foulée vénissiane. On est également engagés dans des chantiers de longue haleine comme le devenir du centre médico-sportif, le docteur Girardier partant à la retraite en fin d’année. On n’a pas trouvé de remplaçant et les tentatives de partenariat avec le pôle hospitalier Les Portes du Sud ou les centres de médecine sportive de Villeurbanne et de Lyon-Gerland n’ont pas encore abouti. Des discussions poussées avec le docteur Jean-Marc Ferret, ancien médecin de l’équipe de France de football, nous ont bien été utiles. J’attends l’entretien avec Michèle Picard, maire de de la ville, que je dois avoir fin septembre, et j’espère pouvoir confirmer ensuite qu’il y aura bien un centre médico-sportif de qualité à Vénissieux.

– Profitons-en pour dresser un mini bilan sur vos propositions de développement de l’OMS.
– On a accentué nos efforts sur les jeunes, les moins de 30 ans. On a lancé une commission Innovation présidée par Aurélien Tivillier. Elle a bossé sur un audit du sport à Vénissieux afin de savoir ce que les jeunes générations attendent de l’OMS. Vingt et une propositions ont été répertoriées, baptisées “Agenda 21”. Très concrètes, elles sont destinées à améliorer le mieux-vivre sportif au quotidien. Cela passe, par exemple, par des poubelles à installer en grand nombre sur les sites qui accueillent des manifestations d’envergure comme Sport en fête : en gagnant du temps sur ces tâches, les gardiens pourront se consacrer à d’autres missions. La commission s’est aussi interrogée sur la façon de réduire les budgets transports des clubs. La mutualisation de moyens, par exemple la location de mini-bus, pourrait donner de bons résultats. Etc. Ces propositions seront affinées et présentées au maire de Vénissieux.

On a également monté un dossier auprès de l’ONU pour rejoindre son “Pacte mondial” : il s’agit d’une initiative invitant les entreprises, structures et associations à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d’influence un ensemble de dix valeurs fondamentales dans les domaines de l’environnement, du droit du travail, de l’innovation. L’ONU nous a donné le label de participant actif au Pacte. C’est gratifiant.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également