Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Brochex, une entreprise qui se réinvente

Installée à Vénissieux depuis les années quatre-vingt-dix, la société Brochex, a réussi à se renouveler pour échapper aux répercussions de la crise sanitaire.

Installée à Vénissieux depuis les années quatre-vingt-dix, la société Brochex, a réussi à se renouveler pour échapper aux répercussions de la crise sanitaire.

Qui n’a jamais eu entre les mains un catalogue papier La Redoute ou JouéClub, ou encore un TV Magazine ? Des supports connus de tous et qui sont reliés à Vénissieux, chez Brochex.

Cette entreprise d’une soixantaine de salariés est le « maillon après les imprimeurs, décrit son directeur, Sébastien Bruneau. Nous plions, relions et brochons des livres, des catalogues ou bien des magazines ». Installée sur Vénissieux dans les années quatre-vingt-dix, l’entreprise familiale a été créée en 1957 et rachetée par Sébastien Bruneau en 2019.

À son arrivée, le nouveau directeur fait face à une perte de vitesse de l’entreprise, en plein plan de sauvegarde. Alors pour ne pas couler, le chef d’entreprise a choisi d’agrandir son champ d’action. « Nous avons une belle industrie en France, témoigne-t-il. Il ne faut pas la perdre, il faut se battre. »

Désormais, la société fait donc également du stockage, du colisage et de la répartition. « La logistique est devenue notre levier de croissance depuis le Covid », affirme Sébastien Bruneau. Cette nouvelle activité a permis à l’entreprise de ne pas fermer pendant les différents confinements, en faisant seulement appel au chômage partiel. En contact direct avec les éditeurs et les sites marchands de ses clients, lorsqu’une commande est passée, elle arrive instantanément chez Brochex qui envoie ensuite l’ouvrage au lecteur.

Mais l’entreprise continue tout de même ses activités de pliage, reliage et brochage. « Il y a un vrai savoir-faire, rappelle le directeur, ce métier devient moins courant et nous avons beaucoup de concurrents européens. » Pourtant, depuis quelques mois, l’entreprise voit que les éditeurs reviennent brocher et relier leurs ouvrages en France. « Nous sommes certes plus chers que d’autres pays européens, mais nos délais sont moins longs et nous faisons preuve d’une grande souplesse. Ils nous ont sauvés. »

Le « livre objet », le futur du catalogue

Depuis quelques années, les catalogues disparaissent de plus en plus des boîtes aux lettres des clients. Désormais, les acheteurs peuvent les trouver directement en ligne, via des catalogues numériques ou sur la page des commerçants.

Pour le directeur, le papier reste toutefois un vecteur important de communication : « Les volumes ne sont plus les mêmes qu’avant, mais maintenant ils sont plus beaucoup plus ciblés et personnalisés. Le catalogue devient un ‘livre objet’, il est beau, il coûte plus cher en production, mais cela a un retour sur investissement démontré. » Comme une édition limitée, ces catalogues ont un papier plus épais, les objets vendus y sont présentés comme des œuvres d’art et le client peut avoir l’impression d’avoir affaire à un livre de photographie plutôt qu’à un catalogue.

Pourtant, malgré ces nouveautés, Sébastien Bruneau reste prudent concernant l’avenir. « Après la crise du Covid, il y a de nombreuses pénuries sur le papier, la colle et les emballages avec une répercussion directe sur le client et du client sur l’acheteur. La première crise est passée, mais il y a la suite, nous sommes dans l’après-crise », s’inquiète le président.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Mis en place en mai 2021 par la Métropole, le RSJ concerne déjà un millier de jeunes. Des Vénissians témoignent de l'importance de cet...

Actus

Depuis janvier dernier, les audiences de tranquillité publique ont traité 26 dossiers. Très majoritairement pour usage de protoxyde d'azote.

Sports

Malgré la chaleur étouffante, près de 13 000 personnes ont pris part à l'édition 2022 de "Courir pour elles".

Focus

Invaincu après 22 matches, champion de sa poule, et accédant à la Nationale 1, le VHB a vraiment connu une saison exceptionnelle.

Actus

« Tous dehors pour l’emploi » a mobilisé une quarantaine de conseillers, jeudi 19 mai. Cette action consistait à rencontrer les recruteurs pour identifier leurs besoins...