Michèle Picard demande à ce que “les revendications s’affirment sans violence”

Après quatre jours d’une mobilisation lycéenne qui a donné lieu à des débordements et des dégradations aux abords des lycées Marcel-Sembat et Jacques-Brel, le maire, Michèle Picard, a décidé de s’adresser à tous les habitants pour lancer un appel au calme.

Dans un courrier qui sera distribué dans toutes les boîtes aux lettres dans les jours à venir, le maire dit “comprendre les revendications que nombre de nos concitoyens manifestent au travers de la mobilisation citoyenne des “gilets jaunes” ou encore des lycéens”, mais elle ajoute aussitôt “condamner fermement toutes les violences et dégradations de ces derniers jours.”

Le maire de Vénissieux ne cache pas son inquiétude face à “des actes dont les conséquences peuvent se révéler très graves, autant pour les manifestants et les forces de l’ordre que pour les habitants”. Avant de saluer “l’action quotidienne de tous les acteurs mobilisés aux côtés de la municipalité pour éviter que la situation ne soit plus grave“. Michèle Picard remercie “en premier lieu les forces de police qui assurent la sécurité, contiennent les débordements et ont, jusqu’ici, permis d’éviter le pire”.

“Même si l’inquiétude est légitime, ajoute l’élue, sachez que tout est mis en œuvre pour maintenir la sécurité de tous.”

Le maire conclut son courrier par un appel lancé à tous les adultes “afin que nous puissions revenir à un mouvement apaisé et organisé et que les revendications s’affirment sans violence. Nous avons tous notre rôle à tenir pour ramener le calme et la tranquillité.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *