Le Carrefour Contact de l’avenue de Pressensé devrait fermer

Le service de presse du géant de l’alimentaire confirme que le Carrefour Contact de l’avenue de Pressensé fait partie des 273 magasins destinés à la fermeture… si aucun repreneur ne se manifeste. Une dizaine d’emplois sont en jeu.

Le magasin Carrefour Contact de l’avenue de Pressensé, où travaillent une dizaine d’employés, est voué à la fermeture. Comme ceux de Décines, Lyon, Pierre-Bénite, Rillieux-la-Pape, Saint-Priest et Villeurbanne. Tous ces supermarchés font partie d’une liste de 273 magasins, répartis sur l’ensemble du territoire national, qui baisseront le rideau si un repreneur ne se manifeste pas.

Plus gros employeur de France, Carrefour avait dévoilé le 22 janvier un plan de transformation prévoyant notamment la suppression de 2 400 postes dans ses différents sièges via des départs volontaires. Auxquels s’ajoutent donc 2 100 employés des magasins Carrefour Contact. Une casse sociale d’une ampleur inédite, même si la direction a annoncé des reclassements pour la moitié des salariés dont les magasins fermeront.

“Le supermarché de Vénissieux est en effet concerné, nous a confirmé le service de presse du géant de la distribution. S’il n’est pas racheté, nous mettrons en œuvre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Nous sommes en phase de négociation avec les partenaires sociaux.”

La préparation de ce PSE était à l’ordre du jour du comité central d’entreprise (CCE) qui s’est tenu le lundi 12 février à Massy, dans l’Essonne, près du siège du groupe. Selon des sources syndicales citées par plusieurs médias, la direction aurait affiché sa volonté “d’aller vite”. L’objectif est que le CCE rende son avis début juin, pour un PSE lancé dans la foulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *