Solidarité avec une maman et ses deux enfants sans domicile

À la rue depuis deux mois, une maman célibataire, sans aucun revenu, et ses deux enfants de 7 et 13 ans, ont passé une première nuit dans les locaux du groupe scolaire Charles-Perrault.

Ce n’est que mercredi matin que les enseignants du groupe scolaire et du collège Paul-Éluard, où ses fils sont scolarisés, ont appris sa situation. Alors qu’elle dormait dans un hall d’immeuble, elle a été repérée dans la nuit de mardi à mercredi par un membre d’une société de sécurité qui lui a demandé de quitter les lieux immédiatement. Elle a fini, malgré sa discrétion sur ses difficultés, par parler aux maîtresses qui ne se doutaient de rien.

Les professeurs et les parents d’élèves se sont alors très rapidement mobilisés, cette situation provoquant une très vive émotion. La nuit de mercredi à jeudi, les enseignants lui ont offert une chambre d’hôtel ainsi que le petit-déjeuner. Ils ont par ailleurs organisé un rassemblement devant l’école hier en fin d’après midi.

« Nous avons alerté les élus municipaux, la préfecture et l’IEN (inspecteur de l’Éducation nationale). La mairie nous indique qu’elle ne peut rien faire dans l’immédiat, la veille sociale gérée par la préfecture nous explique que tout est saturé en termes d’accueil d’urgence. On nous a même dit que la situation de cette maman n’est pas prioritaire puisque ses enfants ont plus de trois ans. Et que 800 enfants dormiraient chaque nuit dans la rue actuellement dans l’agglomération ! Comment peut-on entendre un tel discours ? Une maman seule avec des enfants dehors en plein hiver ! Nous ne pouvons pas rentrer chez nous et faire comme si tout allait bien », s’insurgeait une maman.

Saliha Prudhomme-Latour et Véronique Callut, adjointes au maire, respectivement en charge des affaires sociales et de l’éducation, présentes lors du rassemblement, ont assuré que tout était fait pour que cette situation trouve une solution. « Mais, insistait Véronique Callut, ce dossier ne relève pas des compétences de la Ville, mais de l’État. Par ailleurs, il n’y a aucun logement vacant à ce jour à Vénissieux permettant l’accueil de cette maman et de ses enfants. »

Une nouvelle manifestation est prévue cet après-midi à 16 heures devant le groupe scolaire Charles-Perrault. Parents et enseignants sont bien décidés à poursuivre la mobilisation jusqu’à ce qu’une issue positive soit trouvée.

Une pensée sur “Solidarité avec une maman et ses deux enfants sans domicile

  • 16 janvier 2017 à 12 h 03 min
    Permalink

    qu il est décevant ce monde dans lequel nous vivons . en plein hiver , jeter une famille dehors c est incompréhensible .bien sûr qu il existe de nombreux cas similaires mais on ne peut bien défendre que ce qui touche personnellement ; donc , je souhaite beaucoup de courage à tous les participants de cette manifestation et surtout une réussite de cette action . nous sommes un beau peuple , que les dirigeants en prennent conscience et qu ils n autorisent pas de telles pratiques . SOMMES NOUS DONC DEVENUS DES ETRES INHUMAINS????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *