Catholiques et protestants présentent leurs voeux de fraternité

Le 4 janvier, sur la place de la Paix, près du parc Dupic, la communauté chrétienne de Vénissieux présentait ses vœux aux Vénissians.

Une vingtaine de personnalités étaient présentes, dont le maire, Michèle Picard, accompagnée de plusieurs élus. Chants et lectures ont ponctué un rassemblement placé sous le signe de la fraternité. Une initiative lancée il y a une quinzaine d’année par le Père Paul Vuillermoz. Régis Charre, curé de l’ensemble paroissial de Vénissieux, Stephen Backman, pasteur à l’Eglise protestante unie de l’Est lyonnais, Nicolas Luczak, de la communauté protestante évangélique de l’Oasis, et Pierre Kempf, de la communauté adventiste, ont célébré cette belle tradition oecuménique.

« Le mot fraternité est inscrit sur le fronton de toutes les mairies de France, mais elle ne va pas de soi, elle est fragile et elle est toujours à construire », a rappelé le Père Charre. De son côté, Nicolas Luczak s’est fait le porte-parole de toutes les communautés, en souhaitant à tous les Vénissians « qu’en 2017, on remporte le challenge de la fraternité, que l’on puisse vivre ensemble cette fraternité et la paix ». Michèle Picard a remercié les organisateurs pour ce moment convivial. « Oui, la fraternité est un pilier de la République, c’est une notion exigeante que nous devons préserver. C’est une valeur fondamentale au coeur de nos actions : nous mettons en place une politique humaine et solidaire qui défend le droit de vivre dignement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *