Quand les enfants célèbrent la laïcité

JournŽe de la LaicitŽ

Pour la Journée de la laïcité, organisée le 9 décembre par la Ville de Vénissieux en partenariat avec les Délégués départementaux de l’éducation nationale (DDEN), des jeunes élus du Conseil municipal d’enfants et des élèves des groupes scolaires Pasteur et Saint-Exupéry se sont réunis dans le parc Dupic, devant l’arbre de la laïcité. Après des poèmes lus par Sonya et Omar, et une prise de parole du président des DDEN, Daniel Roy, Peggy Pitaval, inspectrice de l’Éducation nationale, rappelait l’importance des débats que les écoliers peuvent avoir en classe. « Aucun sujet n’est tabou, insistait-elle, que vous soyez croyants ou non, jeunes ou âgés, riches ou pauvres, filles ou garçons, vous pouvez donner votre point de vue. Regardons ce qui nous rassemble tous. Continuez à penser et a réfléchir. Les enfants, on compte sur vous. »

Puis le maire, Michèle Picard, rappelait combien la laïcité est un fondement de la République. « De tous les pays laïques, la France est l’un des seuls à avoir inscrit ce principe au cœur de sa constitution. Pour éviter tout amalgame, toute confusion ou toute méconnaissance, il faut emprunter les chemins les plus directs, les plus simples et les plus parlants que propose à nous la laïcité. »

Le maire remerciait également à cette occasion les membres de la commission « Laicité et vivre ensemble », mise en place en janvier 2016, qui ont ouvert à Vénissieux un « espace d’échanges de discussions, de démarches pratiques dans le seul souci de sensibiliser et de démocratiser la laïcité […]. Aucune société ne naît laïque, elle le devient, poursuivait Michèle Picard. Il y a donc une notion de volonté collective et de processus historique en marche. En clair, l’opinion spirituelle relevant de la conscience individuelle, la loi empêche l’influence du religieux dans les espaces politiques, administratifs et publics, comme l’école bien sûr. »
Avant de se séparer, les enfants ont procédé à un lâcher de ballons aux couleurs nationales. Le public s’est ensuite attardé devant les dessins créés par les élèves dans le cadre de l’opération de sensibilisation dénommée « La grande lessive ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *