Les nouveaux enseignants accueillis à l’hôtel de ville

reception enseignants©R.B. Expressions

Michèle Picard se félicitait tout d’abord de la progression du nombre d’élèves recensés à Vénissieux, de la maternelle au lycée. “Dans le primaire, 300 écoliers ont rejoint nos écoles, pour un total approchant les 9 000 élèves ; nous comptons 2 940 collégiens cette année, soit là encore une progression de 3,9 %. Dans les trois lycées une hausse  globale de 8,30 % a été constatée. Vous êtes en cette nouvelle rentrée 233 enseignants, soit 26% de la population enseignante ; 113 dans l’enseignement du premier degré, 120 dans le second degré. »

Entourée de l’équipe municipale, de représentants de l’Éducation nationale et de personnels de l’administration, le maire précisait : “La ville de Vénissieux sera toujours à vos côtés, pour rendre notre belle école de la République plus forte, plus juste, plus solidaire. Dans une ville populaire comme la nôtre, l’éducation est un point central, à partir duquel on peut bâtir un  avenir et un espoir. »

Enfin Michèle Picard insistait sur les choix de sa majorité : « L’école doit rester une priorité au sens large du terme. Votre travail accompli auprès des enfants trouve un prolongement dans notre ville, nos quartiers, à travers le Projet éducatif de territoire. Cette continuité est essentielle. Elle nourrit la réforme des rythmes scolaires que nous avons souhaitée ambitieuse, en concertation avec les parents d’élèves, les partenaires éducatifs et nos services. L’objectif de la Ville est de donner aux enseignants des équipements publics de qualité, un cadre professionnel ouvert et fonctionnel qui améliore vos conditions de travail et les conditions d’apprentissage des enfants. C’est dans cet esprit qu’en septembre 2016, la Ville inaugurera le nouveau groupe scolaire Flora-Tristan et ses 19 classes, situé en centre ville. »

Noellie Goulefer, Inspectrice de l’Éducation nationale (circonscription de Vénissieux Nord), nouvellement nommée à Vénissieux, s’adressait à son tour aux enseignants : « Vous apportez un souffle nouveau. Vous allez rencontrer de nombreux collègues qui ont derrière eux des années passées à Vénissieux. Ce sont des piliers ! Ils sont heureux d’enseigner en éducation prioritaire, zone que je connais bien car j’y ai fait toute ma carrière.  Je compte sur vous pour amener les élèves vers la réussite scolaire  mais surtout  les aider  à réussir leur vie. Ce qui leur permettra d’avoir accès à une réflexion qui sera une force face à l’obscurantisme. »

Monique Augagneur, déléguée départementale de l’éducation nationale, lançait également un appel pour que les groupes scolaires participent à la journée de la laïcité, début décembre. Cinq écoles y sont d’ores et déjà inscrites. Monique Augagneur, qui a exercé 37 ans au lycée professionnel Jacques-Brel, a délivré un message d’espoir aux jeunes enseignants : “On peut faire face à des difficultés, mais qu’il est bon d’enseigner à Vénissieux !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *