Au conseil municipal d’enfants, des idées, des interrogations

CME 12 mai

Les jeunes élus de Vénissieux se sont réunis le 12 mai pour une séance plénière présidée par Michèle Picard, le maire, et Véronique Callut, son adjointe.
Après l’adoption à l’unanimité du compte rendu des actions menées depuis le dernier conseil, Julia et Jules —les rapporteurs de la commission “Solidarité »— proposaient au vote les projets retenus par leur groupe : “Nous avons continué notre travail autour des gestes de premier secours et nous avons rédigé une affiche que nous aimerions diffuser dans toutes les écoles de Vénissieux.” Mise aux voix par le maire, cette première délibération était adoptée à la majorité.

Majorité également pour les propositions de la commission “Environnement”, présentées par Inès et Mattéo : “A l’occasion de la fête de la jeunesse, le 6 juin, nous voulons animer un stand de réparation et de décoration de vélos, avec la participation de parents volontaires. Nous voudrions aller un après-midi à la rencontre des personnes âgées. Et nous aimerions participer avec nos parents à la balade en vélo Convergence le 20 septembre, avec des cyclistes qui nous guideraient du parking de la mairie jusqu’aux berges du Rhône, à Lyon.”

Au nom du troisième groupe du conseil municipal d’enfants (CME), qui planche sur le thème “École et loisirs”, Lydia et Mohammed-Ridha racontaient leur visite de la cuisine centrale. Leur proposition, qui consiste à réaliser un film ou un diaporama sur cet équipement municipal, qui serait ensuite diffusé dans toutes les écoles, était adoptée. Les questions ont été nombreuses, notamment sur les repas de substitution : “Comment faites-vous pour les enfants qui ne mangent pas de porc ? Et comment savez-vous combien il y en a ?”

Un jeune élu faisait alors part de ses préoccupations : “Dans certaines cantines, des élèves se moquent de nous parce qu’on mange du porc. Que devons-nous faire ?”

Le silence dans la salle était rompu par le maire, qui avait précédemment insisté sur l’importance pour tous d’avoir un repas équilibré. Michèle Picard rappelait que « l’école est celle de la République » : « Elle accueille tous les enfants. Personne ne doit se moquer d’un enfant parce qu’il mange autrement. Il n’y a rien de plus beau que de partager un bon repas. Et si quelqu’un se moque, dites-le à vos parents ou à la maîtresse.”
Avant de clore la séance, le maire demandait aux enfants de travailler en commission pour donner un nom au CME… “un nom qui vous inspire, que ce soit un écrivain, un prix Nobel. Lors de la prochaine séance vous ferez vos propositions et vous voterez pour choisir celle qui vous paraîtra la plus adaptée”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *