Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

La mosquée Eyüp Sultan est achevée

Commencée en 2007, ouverte en 2013, la mosquée Eyüp Sultan de Vénissieux est aujourd’hui totalement terminée. Parler de mosquée turque à propos de cet édifice est réducteur. La confédération Millî Görüs a construit un véritable lieu de vie, qu’elle veut ouvert à tous. Une journée portes ouvertes est organisée le 24 mai prochain.

_DSC7552

Sept ans de travaux et 4,6 millions d’euros d’investissement pour un résultat remarquable. La mosquée Eyüp Sultan, située rue des Frères-Amadéo dans le quartier de Parilly, est quasiment achevée. Les ouvriers mettent la dernière main à la réalisation du “kemer”, la porte d’entrée principale, encadrée de marbre sculpté.

Avec ses 4 800 m2 de surface, sa coupole de 16 mètres de diamètre et ses quatre minarets, « la mosquée Eyüp Sultan est la plus grande jamais construite en France par la Confédération islamique Millî Görüs », glisse fièrement Ehran Ozcan, président de la confédération pour le sud-est de la France. Mais plus que la taille, c’est la qualité de réalisation qui frappe : architecture entre tradition ottomane et modernité, luminosité, choix des matériaux, finesse des sculptures et des calligraphies… Assurément de la belle ouvrage. On pourra la visiter le 24 mai prochain lors d’une journée portes ouvertes.

Parler de mosquée turque à propos de cet édifice est réducteur. Parler simplement de mosquée l’est tout autant. La salle de prière, d’une beauté sans égal dans l’agglomération (hormis peut-être celle de la Grande mosquée du boulevard Pinel), en est certes l’élément central, mais pas le seul. Autour, sur trois niveaux, sont répartis des bureaux, des salles de réunion et de conférence, une bibliothèque, un restaurant, un salon de thé, un salon de coiffure… Et même une école primaire privée (pour l’instant limitée aux classes de CP, CE1 et CE2) qui ouvrira à la rentrée prochaine sous contrat d’association avec l’Éducation nationale. Des cours du soir et de soutien y sont également dispensés (en français ou en turc, au choix), une association humanitaire (Hasene) y a ses locaux, un bureau d’aide sociale aussi.

“C’est un véritable lieu de vie, précise Ehran Ozcan. L’ouverture au quartier, à la ville, aux autres cultures, occupe une place importante dans notre projet. Parmi les fidèles qui fréquentent la salle de prière aujourd’hui, nous avons autant de personnes d’origine maghrébine que turque. Et il n’est pas nécessaire d’être musulman pour venir ici. C’est la raison pour laquelle nous organisons cette journée portes ouvertes le 24 mai. Nous voulons inciter les Vénissians à venir nous rencontrer.”

Des journées culturelles sont également prévues les 29, 30 et 31 mai avec au programme des concerts, des spectacles de danse folklorique, des conférences, des jeux pour enfants…

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...