Stade Laurent-Gérin : les marcheurs ont ouvert la piste

_DSC0100

Temps doux et ensoleillé, public de connaisseurs, une centaine d’athlètes —tous marcheurs— et même les deux meilleures performances de l’année sur 5 000 m élite (Kevin Campion) et 3 000 m (Chloé Bouchet-Liou). Que demander de plus ?

La preuve est faite : c’était une riche idée de décentraliser le 14e challenge André-Blanchet de Feyzin (stade Jean-Bouin) à Vénissieux. Bien sûr, la piste d’athlétisme toute neuve du stade Laurent-Gérin (900 000 euros de travaux, pris en charge à moitié par la Ville) n’est pas pour rien dans ce succès dont se sont réjouis les organisateurs et partenaires : l’AFA Feyzin/Vénissieux, la Ville de Vénissieux et le comité du Lyonnais d’athlétisme.

Dès les échauffements sur la piste couleur rouge brique, les participants étaient nombreux à vanter par anticipation la qualité du revêtement. “C’est un choix que l’on a fait, a expliqué Jean-Louis Perrin, président de l’AFA. La piste en synthétique est plus souple et permet des chronos plus rapides. La raison en est que plus la surface est dense, moins les forces sont absorbées et plus elles sont renvoyées à l’athlète, ce qui favorise les performances en sprint. » Bémol toutefois : cela peut provoquer des traumatismes, en demi-fond ou au triple-saut.

Ce choix a profité en partie à Kevin et à Chloé, grands triomphateurs de la journée. Pour le premier, désormais installé en Haute-Normandie après avoir signé un contrat de sportif de haut niveau avec La Poste, ce challenge a surtout été l’occasion de se situer avant trois semaines de stage qui doivent lui servir à hausser le rythme. “Je sais que je dois encore régler des choses…”, commentait-il après une vingtaine de minutes de domination sans partage. Thomas Brachet (AFA Feyzin/Vénissieux) coupait la ligne d’arrivée en troisième position, moins de cinq minutes après Kevin. Ce qui lui valait les vives félicitations de son ancien compagnon de route et de piste !

L’autre chrono de référence a été réalisé par Chloé Bouchet-Liou, de l’Entente Athlétique Rhône Vercors (union entre Valence, Chabeuil et Tournon). Cette athlète de 24 ans, qui a découvert la discipline il y a quatre ans, affiche déjà un palmarès consistant : championne de France junior en salle sur 3 000 m et vice-championne de France sur 10 000 m en 2013, vice-championne de France espoir en 2015 avec nouveau record personnel en salle (14’14”)… Sur la piste de Laurent-Gérin, elle n’avait qu’un adversaire de taille, le chrono. Elle a distancé de plus de 20 secondes Jeanne Billa, sa principale rivale, licenciée à Caluire. Et en 14’30”, elle a établi la meilleure performance de l’année sur 3000 m.
Sur la même course, le minime de l’AFA Zakaria Aouni a confirmé son talent, arrivant 5e en 15’22”, alors que Muriel Caleyron, la spécialiste et professeur de marche… nordique, a couvert le 3 000 m en un peu plus de 16 minutes.

Trois autres courses s’étaient déroulées auparavant : de l’Éveil aux poussins, en passant par le 2000 m. Du côté de la relève locale, lors du Kid marche, Luca et Enzo Fontana, Nour-Adam Brikh, Myriam Macalou et Lamine Touré-Tomson ont été en vue sur 500 m marche (3 minutes en moyenne). Idem pour Jérémy Dura et Ambre Arnaud sur 1000 m (6 minutes et 6’14”).
Bref, une sacrée journée pour une ouverture de saison en fanfare ! “Vous allez voir, annonçait Jean-Louis Perrin. En sprint et en demi-fond, la piste de Laurent-Gérin va nous réserver d’autres moments forts !”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *