Acteur actif de la santé

PNNSÀ l’instigation de l’Agence régionale de santé, Vénissieux vient d’adhérer à la charte « Ville active du Programme national nutrition santé ». Elle est la 15e ville de Rhône-Alpes à signer cet engagement à s’investir dans la promotion de la santé et de la nutrition de ses habitants.
Que l’ARS ait proposé à la Ville de rejoindre ce réseau, est vécu pour les professionnels de santé comme une reconnaissance du travail mené depuis des années. On se souvient par exemple que Vénissieux a déjà reçu le prix “Trophée des Collectivités” de l’APELS, pour son Parcours de santé “en MouVement” à destination des enfants en surpoids ou obèses, et de leurs familles. Et cela fait bien longtemps que les infirmières scolaires municipales ont mission d’intervenir auprès des écoliers pour leur parler nutrition, alimentation, bien-être. La mise en place de l’Atelier santé ville (ASV) a permis de faire davantage.
En lien avec l’École des papilles, l’ASV organise ainsi régulièrement dans les groupes solaires des goûters à base de fruits, légumes et même de gâteaux respectant la diététique. D’autres écoliers, comme ceux de Max-Barel, vont aller prochainement à la rencontre des chalands, au marché du Charréard.
Les collégiens ne sont pas oubliés. Karen Finsterle, infirmière de santé publique au sein du Service communal d’hygiène et de santé, y fait des interventions, par exemple sur l’équilibre alimentaire. On pourrait également dresser la liste des actions menées avec les adultes au sein des centres sociaux, des rencontres au Jardin de l’Envol avec des femmes ayant suivi une formation sur l’alimentation et la nutrition, des conférences comme celles traitant de l’utilité (ou pas) des régimes. Autant d’actions soutenues par l’Agence régionale de santé.
Par son adhésion à la charte « Ville active du Programme national nutrition santé”, Vénissieux s’est engagée à poursuivre ces actions. Parce qu’il n’est pas question que chacun fasse ce qu’il veut de son côté, un référent “actions municipales du PNNS” répertoriera les actions menées et les validera en amont. Et pour qu’elles soient bien identifiées, un logo « Ville active du Programme national nutrition santé » sera apposé sur les documents. En contrepartie, le PNNS fournira au niveau régional outils et conseils utiles à leur mise en œuvre.
“Nous faisons désormais partie du comité régional PNNS, précise Danièle Gicquel, adjointe au maire en charge de la santé au cours du mandat qui vient de s’achever. La commune s’est engagée à être un acteur actif du PNNS en mettant en œuvre, en promouvant et en soutenant toute action qui contribue à l’atteinte de ses objectifs. Nous voulons également lutter contre les inégalités de santé. Cela relève d’un véritable engagement politique. Sans compter que l’adhésion à cette charte contribue également à changer l’image de Vénissieux auprès de nos partenaires. »

Qu’est-ce que le PNNS ?
Le Programme national nutrition santé dont la France s’est dotée depuis 2001, a l’objectif d’améliorer l’état de santé de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition. Depuis, plusieurs objectifs ont été partiellement ou totalement atteints : comme la réduction du surpoids et de l’obésité chez l’enfant, ou l’augmentation de la consommation de fruits chez les adultes, dans la suite de la campagne « Mangez cinq fruits et légumes par jour ! ». Pour autant, ces améliorations n’ont pas concerné de façon homogène toutes la population et les inégalités sociales de santé se sont creusées dans le domaine de la nutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *