Vénissieux accueille ses nouveaux enseignants

Enseignants et responsables d’établissement, ils sont 162 à avoir pris leur poste à Vénissieux, en cette rentrée. 92 exercent dans le premier degré et 70 dans le second degré. Suivant une très ancienne tradition, ils ont été accueillis ce 17 septembre à l’hôtel de ville par le maire. À ses côtés avaient pris place Christian Falconnet, son adjoint délégué à l’éducation, ainsi que d’autres élus. Présents également Marie-Christine Burricand, conseillère générale, des représentants de l’Éducation nationale, des DDEN et des agents de l’administration municipale.

Michèle Picard rappelait la dynamique enclenchée dans la ville : « Vénissieux compte désormais 8 934 écoliers en maternelle et en élémentaire, soit une augmentation de 3% par rapport à 2012. » Plusieurs facteurs expliquent cette attractivité : “l’essor incontestable de Vénissieux, notamment dans le logement, mais aussi le formidable travail accompli par les équipes enseignantes…” Une dynamique qui se traduit en ouverture de classes dans le primaire : “neuf ouvertures et aucune fermeture” mais aussi côté équipements : “après les vacances de la Toussaint, le nouveau groupe scolaire Joliot-Curie va ouvrir ses portes”. Dans un second temps, le maire insistait sur la laïcité : “Nous défendons l’école publique, laïque et gratuite, l’école de l’égalité des chances qui a tant souffert ces dix dernières années. (…) L’école n’est pas un secteur marchand, mais un espace du savoir, de la transmission des connaissances et de l’émancipation, un espace de tolérance et d’apprentissage de la citoyenneté. » Enfin le maire vantait les atouts de Vénissieux : “Vous allez découvrir une ville en plein mouvement, loin des clichés véhiculés ici ou là. Une ville jeune et attachée à la culture populaire et à l’expression artistique avec le cinéma Gérard-Philipe, la médiathèque Lucie-Aubrac, l’école de musique, les ateliers Henri-Matisse, le théâtre municipal. Une ville dotée de très nombreux équipements sportifs, et qui tient à renforcer la démocratie de proximité et la citoyenneté ”.  
Mme Vincent, inspectrice de l’Éducation nationale (circonscription Sud) rappelait la bonne collaboration instituée avec la ville : “Depuis des années, Vénissieux mène une politique volontariste en matière d’éducation. Vous mettez à disposition des moyens matériels et humains. Nous travaillons également en lien avec vos services pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires”. Au nom des délégués départementaux de l’Education nationale, Daniel Roy annonçait la plantation d’un « arbre de laïcité », le 7 décembre. Une cérémonie qui sera suivie d’une exposition à la médiathèque puis d’une conférence, le 9 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *