Les salariés de Saint-Jean-de-Dieu manifestent

Plusieurs dizaines de salariés ont manifesté le 4 juillet devant l’hôpital spécialisé Saint-Jean-de Dieu à l’appel des syndicats SUD, CGT et CFTC. Une action menée après l’agression subie fin juin par deux infirmières et un ASH (agent de service hospitalier) dans le service de l’Orangerie.
M. Delouche, représentant l’intersyndicale SUD et CGT, précise : « Depuis 2008, la situation ne fait que se dégrader dans notre établissement. Le turn over des infirmières est important : les jeunes ne sont souvent pas préparées à de telles situations.
« Ce type d’agression est en augmentation constante. Loin d’être une fatalité, ils s’expliquent par le fait que n’étant pas assez nombreux, nous ne pouvons pas nous occuper des patients comme il le faudrait. D’autant qu’il y a sur-occupation des lits. L’hôpital devient une gare de triage, les malades sont transférés d’unité en unité au gré des urgences et au mépris des projets de soins et de prise en charge. L’Agence régionale de santé refuse de revoir l’organisation de l’offre de soins, la politique de santé se fait donc au détriment des patients et des personnels. »
Les salariés demandent la création d’une unité complète d’hospitalisation pour accueillir les patients dans des conditions convenables, le remplacement systématique des agents absents ; davantage de soignants dans chaque équipe, ainsi que des agents de service salariés de l’établissement avec une véritable formation adaptée à la population soignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *