Pleins feux sur le centre social Moulin-à-Vent

Quelque cinquante personnes ont participé fin mai à l’assemblée générale du centre social Moulin-à-Vent. Une assemblée qui se tenait salle Ernest-Renan car jusqu’en juillet, le centre est en grands travaux. La ville de Vénissieux a en effet engagé une rénovation complète des lieux et leur agrandissement ; un chantier de 630 000 euros. Cet effort que la Ville fait et que nous savons important nous conforte et nous rassure pour l’avenir. Nous tenons à remercier l’équipe municipale pour son engagement et son soutien”, précise Alain Gervais, le président du conseil d’administration.
Signe de bonne santé, le nombre d’adhérents reste élevé. “En 2012, 1 070 personnes différentes étaient inscrites dans au moins une activité, précise Alain Gervais. Nous accueillons également un public toujours plus nombreux, que ce soit pour notre fête annuelle ou pour nos autres manifestations comme le bal costumé ou la bourse aux jouets…”
Outre les activités tournées vers les adultes, le centre social accueille les tout-petits (de deux mois et demi à deux ans et demi) au sein de l’équipement d’accueil du Jeune enfant (EAJE) « Le Moulin à Malices”, qui offre 20 places. Les enfants scolarisés ont, eux, accès au centre de loisirs maternel “Les P’tits Loups”, les mercredis, pendant les petites vacances et en juillet.
Outre la perspective du prochain retour dans les locaux rénovés, adminsitrateurs, salariés et bénévoles préparent trois jours de fête pour les trente ans de la structure. Coup d’envoi le 19 septembre, avec l’inauguration des locaux ; le 20 place aux expositions ; et le 21, ce sera la fête du centre social et du quartier, de 9h30 à 23 heures. “Cet anniversaire nous mobilise énormément, précise Alain Gervais. De nombreux bénévoles se sont engagés. Je crois que cette dynamique ne s’arrêtera pas à la fête : à nous de savoir la catalyser et la transformer en énergie nouvelle. Nous voulons que cet événement ne soit pas uniquement un coup de projecteur sur le centre mais aussi sur le quartier et la ville. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *