Les entraîneurs de Nancy et de Vénissieux répondent à nos questions

Mercredi soir, l’AS Vénissieux-Minguettes jouera le match le plus important de son histoire face à l’AS Nancy Lorraine pour tenter de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe de France. Analyse d’avant-match avec une interview croisée des deux entraîneurs, le Lorrain Patrick Gabriel et le Vénissian Karim Mokeddem.
– Quelle a été votre première réaction après le tirage au sort ?

Patrick Gabriel, entraîneur de l’AS Nancy-Lorraine : – “Ça aurait pu être pire ! On aurait pu tomber sur le PSG, l’OM… Mais en Coupe, on ne sait si le tirage a été bon qu’après la rencontre. On affronte le Petit Poucet, le bébé de ces 8e, et on va le respecter.”
Karim Mokeddem, entraîneur de l’AS Vénissieux Minguettes : – “On voulait une L1, on l’a eue. Certains à l’ASM espéraient le PSG ou l’OM, mais Nancy est quand même une équipe de l’élite ! Il ne faut surtout pas faire la fine bouche. »

– Que savez-vous de votre adversaire ? L’avez-vous supervisé ou analysé sur des vidéos ?

Patrick Gabriel : – “Je n’en sais pas grand-chose. Quand j’entraînais l’équipe réserve de Nancy, j’ai eu l’occasion de jouer contre une équipe de Vénissieux, mais je ne sais plus s’il s’agissait de l’ASM ou de l’USV. Je n’ai pas eu le temps de superviser l’ASM car on a d’autres priorités, notamment le championnat. En L1, on peut se procurer des vidéos mais avec les équipes amateurs, c’est plus difficile. On a cependant dépêché quelqu’un pour les voir jouer, le 9 février.”
Karim Mokeddem : – “On connaît les qualités des Lorrains, avec un bloc défensif et des arguments offensifs autour de Grange, Karaboué, Bakar. Je suis allé les voir à Marseille, ils ont été impressionnants. Ils auraient pu s’imposer 3-1 ou 4-1 sans problème.

– Entre une équipe de l’élite et un pensionnaire de CFA 2, l’affiche est-elle si déséquilibrée ?

Patrick Gabriel – : “Sur le papier, elle est très déséquilibré. Mais sur un match, et en Coupe de France, c’est différent. Regardez Saint-Étienne qui carbure en championnat et qui est passé par les tirs au but face à un petit.”
Karim Mokeddem : – “Bien sûr que l’affiche est déséquilibrée. Normal, l’ASM n’évolue qu’en CFA 2. Après, c’est à nous de les contrarier, de les faire douter. À nous d’essayer de rétablir un certain équilibre.

– Le souci d’assurer le maintien en championnat peut-il avoir une incidence sur ce match de Coupe ?

Patrick Gabriel : – “On veut aller le plus loin possible en Coupe. On devra gérer le championnat en temps utiles. D’ailleurs, le déplacement à Montpellier puis la réception de Saint-Étienne sont prioritaires.”
Karim Mokeddem : – “Nous aussi, on est concernés par le maintien. La Coupe c’est du bonus. Le championnat reste notre quotidien, et notre seul objectif.

– Que le match se joue au Matmut Stadium plutôt qu’à Vuillermet, peut-il avantager Nancy, habitué à des pelouses de qualité ?

Patrick Gabriel : – “Non. Certes, l’ambiance décuplée dans les petits stades est un plus pour les petits clubs. Je sais que finalement, on va jouer sur un terrain de rugby. À nos joueurs de rendre le match facile, de ne pas douter. Et de vite l’afficher car à un moment donné de la rencontre, les Minguettes vont avoir leur bonne période, c’est sûr.
Karim Mokeddem : – “Probablement que cela peut jouer. Mais si la pelouse du Matmut Stadium est en meilleur état que celle de Vuillermet, cela reste un stade de rugby avec un terrain forcément plus abîmé. Alors, est-ce que cela gênera un peu les professionnels nancéiens…

– Quelles sont vos chances de qualification ?

Patrick Gabriel : – “C’est du 50-50.”
Karim Mokeddem : – “Le grand favori, c’est Nancy.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *