www.reactivite.net, ou l'activité physique pour tous

Développé par l’IREPS Rhône‐Alpes (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé), le site internet www.reactivite.net a l’objectif d’aider éducateurs, animateurs, enseignants, soignants, associations et collectivités territoriales à mieux accompagner les publics vers la pratique régulière et durable de l’activité physique. Il propose un ensemble de repères théoriques, méthodologiques et bibliographiques ainsi que des exemples d’actions réalisées en région Rhône‐Alpes.Les enquêtes montrent que si 45 % des Français ont exercé dans la semaine précédente une activité physique minimale (plus de dix minutes par jour), 42 % se situent en dessous de ce seuil. Seulement 19% dépassent les deux heures par semaine. Les enfants, les adolescents et les jeunes adultes pratiquent plus que leurs aînés, les garçons plus que les filles.
Pourtant, parmi les bénéfices de l’activité physique, le plus connu est le bienfait en faveur de la santé physique : le développement et l’entretien de la masse musculaire et du capital osseux, la prévention et la prise en charge de l’obésité et des maladies chroniques (diabète, etc.), des cancers du sein et du côlon, du vieillissement, etc. Si ces bénéfices ont été scientifiquement reconnus par l’Inserm, la pratique sportive a aussi l’intérêt d’améliorer le bien‐être, la qualité de vie ou encore l’insertion des personnes.
La promotion d’une pratique plus régulière et durable de l’activité physique constitue donc un réel enjeu sanitaire et social. C’est d’autant plus vrai pour les publics éloignés de cette pratique : personnes handicapées, souffrant d’une maladie chronique, personnes âgées ou en situation de précarité. Les raisons pour lesquelles ils ne pratiquent pas d’activité physique sont diverses : la peur de se faire mal, de ne pas être capable, le sentiment d’être trop différent ou encore la méconnaissance d’activités adaptées… Il convient donc aux professionnels d’accompagner ces publics afin de les aider à reprendre confiance dans leurs capacités à pratiquer une activité adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *