Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

McDonald’s contre Mmadi

Un rassemblement était organisé jeudi matin devant le restaurant de Vénissieux, en solidarité avec un délégué CGT menacé de licenciement. La direction l’accuse de harcèlement sexuel. « Mensonges » rétorque le syndicat.

Un rassemblement était organisé jeudi matin devant le restaurant de Vénissieux, en solidarité avec un délégué CGT menacé de licenciement. La direction l’accuse de harcèlement sexuel. « Mensonges » rétorque le syndicat.

C’est entouré de syndicalistes de l’union locale de Vénissieux/Saint-Fons qu’Imani Mmadi, délégué CGT chez McDonald’s, est venu défier une direction qui – il en est convaincu – veut sa tête. Depuis le 17 avril, ce jeune homme, qui occupait le poste d’équipier polyvalent au restaurant de la place Gabriel-Péri à Lyon, est sous le coup d’une mesure de mise à pied conservatoire. Motif officiellement invoqué : “Harcèlement sexuel et propos sexistes”.
Pour la CGT, ces accusations sont totalement mensongères. Elles ne visent qu’à écarter un syndicaliste gênant. “Je suis délégué pour quatre restaurants, explique l’intéressé : Gabriel-Péri, Sans-Souci, Grange-Blanche et Vénissieux. J’ai découvert au mois de mars que l’on nous avait caché l’effectif réel. Nous sommes 250 en tout, ce qui m’autorise à prendre 30 heures de délégation syndicale par mois au lieu de 15. Mais la direction refuse. Par ailleurs, elle n’apprécie pas les combats que je mène pour le respect du droit du travail, notamment pour le calcul et le versement des primes. Je les dérange et ils veulent se débarrasser de moi, c’est aussi simple que ça.”
L’affaire est dans les mains de l’Inspection du travail, qui doit se prononcer au plus tard le 14 juillet sur un éventuel licenciement. L’employeur fait valoir des témoignages de salariées qui prouveraient les accusations de harcèlement. Mais M. Mmadi dispose également de témoignages contraires qui démontreraient que l’on est en présence d’une machination.
Les militants CGT rassemblés ce jeudi matin ont tenté de pénétrer dans l’établissement pour distribuer des tracts aux consommateurs. Mais ils ont trouvé porte close.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...