14e circonscription du Rhône : dimanche, l'heure du choix

Dix-sept mille électeurs de Saint-Priest vont changer de député. Dire cela aujourd’hui n’est pas anticiper les résultats de l’élection législative des 10 et 17 juin. Mais prendre acte de la loi de février 2010, qui a découpé en deux parties inégales la ville de Saint-Priest. 24 des 32 bureaux de vote de la commune ont été basculés de la 13e circonscription du Rhône (député sortant, l’UMP Philippe Meunier) vers la 14e (député sortant, le communiste André Gerin). Conséquence : San-Priots de l’est et San-Priots de l’ouest n’auront plus le ou la même député(e).

 

La nouvelle 14e circonscription affiche une population municipale de 128 395 personnes (nombre représentant l’addition des populations 2012 des communes de Vénissieux, Saint-Fons, Feyzin, Corbas, Solaize et de la partie est de Saint-Priest). Une taille qui la place en quatrième position, dans le Rhône. Alors qu’elle comptait 50 332 inscrits sur les listes électorales en 2007, elle passe ainsi à quelque 70 000. Les services préfectoraux, chargés de fixer les besoins en matériel, ont donc demandé à chaque candidat d’imprimer 77 000 circulaires et 166 000 bulletins de vote…
Cet apport considérable d’électeurs aura forcément un impact sur les résultats de dimanche. D’autant que le retrait d’André Gerin, député depuis 19 ans, a aiguisé l’envie de « prendre » la circonscription, tant du côté du Parti socialiste que du FN, qui estiment la 14e « gagnable ». De leur côté, communistes et Front de gauche insistent sur l’importance d’envoyer à l’Assemblée nationale un député « rebelle », utile aux travailleurs comme l’a montrée l’expérience Veninov.
Ce nouveau découpage a aussi amené les candidats et leurs « remplaçants » (terminologie officielle) à « penser avec » Saint-Priest, dès la formation des tandems comme dans le déroulé de leurs campagnes.
Un troisième élément aura un impact sur les résultats : c’est la hauteur de l’abstention, contre laquelle se battent candidats et candidates. Yves Blein en a même fait une vidéo. En 2007, l’abstention avait atteint 48% dans notre circonscription. Et c’est le pourcentage qu’avançaient ces derniers jours les sondeurs pour le scrutin à l’échelle nationale.

Les candidats sur le net

Les douze candidats de notre circonscription représentent trois générations de Français. Mais tous sont de la « génération multimédia ». Outre les rencontres habituelles avec les électeurs, ils font campagne sur le net et sur les smartphones. Chacun a créé son site ou son blog. Chacun, ou presque, compte ses amis sur Facebook et ses followers sur Twitter.
Pour nous informer sur les objectifs des uns et des autres, nous sommes donc allés nous promener sur la toile. Recherche complétée par les professions de foi, récemment diffusées dans les boîtes aux lettres des électeurs de la 14e.
Commençons par le centre, qui draine quatre candidats. Désunion étonnante, alors que les partis dont se réclament trois d’entre eux étaient membres de la majorité présidentielle d’avant le 6 mai, celle de Nicolas Sarkozy. Maurice Iacovella est soutenu par l’Alliance centriste de Jean Arthuis, qui veut refonder « la famille libérale, sociale et européenne ». Sur le net, il clame sa « passion de servir » et décline 5 priorités : « produire plus en France, éliminer le déficit budgétaire, transformer l’école, moderniser la vie publique et créer une gouvernance de la zone euro ». Dans sa profession de foi, le candidat invite à « oublier les clivages » et à « choisir l’action »  (www.mauriceiacovella2012.fr).
L’investiture du Parti Radical de Jean-Louis Borloo et de l’ARES (Alliance républicaine, écologiste et sociale), est allée à Djida Tazdaït. « Je veux faire converger le combat pour l’égalité avec celui de la diversité et ainsi représenter tous ceux qui espèrent la justice sociale, l’égalité de traitement, colonne vertébrale de la cohésion républicaine », écrit la candidate (www.djidatazdait.fr).
Toujours au centre droit, Jeremy Coste, président des Jeunes centristes, a l’investiture du Nouveau centre (Hervé Morin). Sous les verbes « Eduquer, réconcilier, investir », il décline « 15 mesures pour le redressement », allant de l’apprentissage dès 14 ans à la création d’une Haute Autorité de lutte contre la fraude fiscale et sociale ou encore d’un « label France » (www.jeremycoste.fr)
On terminera ce tour du centre par Saliha Mertani, investie comme en 2007 par François Bayrou et le MoDem (« Le centre pour la France). « Entre les promesses intenables des socialistes et le projet injuste et destructeur de la droite, il faut au parlement une force indépendante et libre », écrit la candidate qui fixe ses priorités : emploi, éducation, santé, redressement des finances publiques… (saliha-mertani.blogspot).
Christophe Girard, candidat divers droite soutenu par l’UMP fait, lui, campagne sur « le bon sens » et « le terrain« . « Mon approche est humaine et non idéologique, elle est le fondement de mon engagement » assure le candidat de la droite bon teint, qui avait fait campagne en 2007 sous les couleurs du MPF. A noter est le seul à avoir mis son portrait sur son bulletin de vote (www.christophegirard2012.fr).
Sandrine Ligout (www.sligout2012.rassemblementbleumarine.fr) décline la campagne de Marine Le Pen et du Front National, assurant que l’élire, c’est se donner la garantie « que les intérêts des Français d’abord seront défendus. » On rappellera que la 14e circonscription est donnée comme « gagnable » par le FN du Rhône.
Candidat d’Europe Ecologie Les Verts, Zafer Girisit déclare sur le net « mener campagne contre le cumul des mandats et pour une solidarité entre les générations dans un environnement préservé ». Son programme décline 3 priorités : l’emploi, la formation, l’habitat. « Je suis pour la transition écologique proposée par Eva Joly, que je veux décliner localement. » (zafergirisit.eelv-legislatives.fr).
Marie Seemann est la candidate de Lutte Ouvrière pour prolonger la campagne de Nathalie Arthaud à la présidentielle « et y défendre le même programme de lutte pour les intérêts politiques et matériels des travailleurs ». (marie-seemann.blogspot.fr).
La circonscription a suscité également deux candidatures qu’on qualifiera de « témoignage ». Celle de Mounir Grami (mounir-grami.blogspot.fr), un des quatre candidats soutenus par le Parti anti-sioniste dont Dieudonné est le porte-voix. Mais il ne l’indique pas sur son bulletin de vote, contrairement aux autres candidats qui font tous référence à leurs soutiens. « Contre le sionisme et l’islamophobie », il veut « changer le système UMPS qui a échoué depuis 30 ans. » Et celle de Pierre Leglise (www.pierreleglise.fr) : pour Solidarité & Progrès, il déploie la campagne de Cheminade sur la séparation des banques ou un retour au système de crédit productif public. « Ma candidature est une résistance contre le monde de la finance », écrit-il.
On terminera ce survol des candidatures, par les deux favoris du scrutin, si l’on se réfère aux résultats de l’élection présidentielle : Michèle Picard et Yves Blein.
Avec l’investiture du PS et du PRG, Yves Blein (www.yvesblein2012.fr) s’affiche aux côtés du président Hollande et invite les électeurs à « donner au changement une majorité la plus forte possible à l’Assemblée nationale ». Ce qui passe par donner au maire de Feyzin le siège de député de la 14e circonscription, qu’il avait déjà brigué en 2007. « Je m’engage à soutenir sans réserve notre nouveau président. La situation grave dans laquelle se trouve notre pays exige un engagement franc, entier, qui ne devra pas être en permanence négocié », déclare sa profession de foi.
Candidate du PCF et du Front de gauche, Michèle Picard (www.michelepicard2012.fr) s’inscrit dans la lignée d’André Gerin, dont elle était la suppléante. Slogan de celle qui est aussi maire de Vénissieux : « Ensemble contre la droite, pour une gauche populaire de combat ». « C’est cette gauche qui pèsera de tout son poids dans le débat national, écrit-elle dans sa profession de foi. Voilà pourquoi la présence de députés communistes et du Front de gauche à l’Assemblée est indispensable. »
Quels arguments l’emporteront ? Réponse dimanche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *