Personnes âgées dépendantes : un second Ehpad va être construit, au centre ville

En septembre 2013, un Ehpad ouvrira ses portes au centre-ville, non loin du théâtre. 84 personnes âgées y seront accueillies. Les travaux de construction de cet Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes débuteront dans quatre mois à l’angle des rues Eugène-Peloux et professeur-Calmette. D’un coût approchant les 13,34 millions d’euros, il sera financé et géré par l’Association pour le développement des foyers – ADEF Résidences. L’établissement entièrement médicalisé accueillera en septembre 2013 des personnes de 60 ans et plus : valides ou dépendantes, souffrant ou non de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.

La construction de cette résidence à Vénissieux répond à un véritable besoin : le taux d’équipement de la ville est l’un des plus faibles du département en nombre de places médicalisées pour personnes âgées dépendantes. En effet La Solidage, gérée par la Mutualité Française du Rhône, est le seul établissement à accueillir à Vénissieux des personnes âgées dépendantes, elles sont 82. C’est bien pourquoi le conseil municipal de Vénissieux comme le Conseil général du Rhône ont accepté de garantir les prêts contractés par l’association en vue de cette construction.
La structure offrira 84 chambres : 70 pour des personnes âgées valides, semi-valides ou dépendantes et 14 pour des patients atteints de la maladie  Alzheimer et/ou présentant des troubles apparentés. S’ajouteront 2 places en accueil temporaire et 5 en accueil de jour spécifique pour les malades d’Alzheimer.
Conçu par le cabinet d’architecte François Pinero (Villeurbanne), le bâtiment construit sur quatre niveaux aura une forme en T. Au sous-sol, les locaux généraux (blanchisserie, stationnement). Au rez-de-chaussée, les services liés à la vie collective : entrée, accueil, salon de coiffure, cuisine, salle à manger, etc. L’aile sud étant réservée à l’accueil des malades d’Alzheimer. Les chambres seront réparties aux premier et deuxième étage, où une terrasse sera à la disposition des résidents. La résidence offrira également deux espaces verts, dont un jardin clos, pour les personnes désorientées.

Une cinquantaine d’emplois

Adef Résidences s’engage à faire de ses établissements de vrais lieux de vie. « Les résidants sont chez eux, explique la responsable de la communication, et c’est primordial. Les espaces sont pensés et aménagés pour permettre la meilleure adéquation possible entre vie privée et vie en communauté qu’induit l’institution. Les chambres sont regroupées en unités. D’une superficie de 20 m2, elles sont individuelles et équipées d’une salle de bain privative avec douche italienne, lit médicalisé et mobilier. Le résident est libre d’apporter ses meubles, sa télé pour la personnaliser.”
Les repas, confectionnés sur place par un chef cuisinier, sont servis dans un espace commun, “pour favoriser le maintien de la vie sociale”. De petits salons permettent aussi aux personnes plus dépendantes de manger en toute tranquillité et de bénéficier d’une aide au repas. Des animations quotidiennes sont proposées. L’établissement bénéficiera d’une salle de balnéothérapie, d’un salon de coiffure, d’une salle de kiné et d’une salle Snoezelen, pour la stimulation sensorielle.
Chaque résidant, à son entrée, construit avec les professionnels un projet d’accompagnement personnalisé : “Cela permet de trouver le juste équilibre entre vie en collectivité, institution et respect de l’individualité et de la singularité de chaque personne accueillie.”
L’ouverture de cet Ehpad à Vénissieux induira une cinquantaine d’emplois : personnel administratif (directeur, assistante de direction, secrétaire, agents de maintenance…) et médical (infirmière, psychomotricien, médecin coordonnateur, psychologue, agents de service). Une embauche prioritaire est prévue dans la commune.

L’association Adef Résidences, à but non lucratif, est spécialisée dans la construction et la gestion d’établissements médico-sociaux.
Elle est actuellement gestionnaire de 25 établissements médico-sociaux dont 17 Ehpad, plusieurs Foyers et Maisons d’accueil médicalisés pour personnes traumatisées crâniennes ou cérébro-lésées, handicapées mentales ou psychiques et un Foyer de vie pour personnes souffrant d’un léger handicap mental. Son programme de développement est important puisqu’Adef Résidences prévoit d’être propriétaire, en 2013, de 42 établissements dont celui de Vénissieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *