Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Sud-est Side Story

Il n’aura fallu qu’un an pour concrétiser un projet original et ambitieux : monter une comédie musicale avec des jeunes non professionnels de l’EPJ Darnaise. L’idée est née en juin 2010 au sein de Traction Avant, qui avait déjà mené ce type d’expérience à Oyonnax. “De septembre à décembre, nous avons constitué l’équipe artistique, explique Marc Bernard, le directeur de la compagnie vénissiane. En janvier, nous avons proposé un livret. Ensuite, le planning a été serré pour arriver à présenter le spectacle le 24 juin au Théâtre de Vénissieux !”
À Oyonnax, Traction Avant avait travaillé avec l’auteur et comédien Stéphan Lhuillier, qui avait écrit “Ce que le vent de l’ouest a entendu”. Stéphan réitère donc avec “Et la lune descend sur le temps qui fuit”. “Nous avions parlé d’Oyonnax avec Kamel Bernok, le responsable de l’EPJ Darnaise, poursuit Marc. Il a été intéressé, a monté un projet avec le GPV et a obtenu une subvention. La compagnie met elle aussi dans cette comédie musicale une partie de ses subventions. La mise en scène est signée Slimane Bounia, qui réalise également les images qui seront le principal support du spectacle. Elles ont été tournées essentiellement à l’EPJ, quelques-unes à l’Espace central jeunes ou dans une école. Il y aura ainsi des allers-retours entre la scène et ce qui se passe sur l’écran. La chorégraphie est de Kader Hamza et la musique de Sandrine Desmurs. Le coaching vocal sera fait par Jo Soul, qui sort de “La nouvelle star” et qui a écrit avec les jeunes des chansons du spectacle.”
Vingt-huit jeunes, entre 7 et 24 ans, sont entrés dans l’aventure. ils ont été suivis par leurs animateurs. Marc résume l’action : “Deux bandes rivales s’affrontent dans un quartier imaginaire aux tours portant des noms de musiciens : celle du quartier, menée par Mo, et celle des gens du voyage qui viennent d’arriver, avec Angelo. C’est un peu comme dans “West Side Story”. Des témoins vont raconter l’histoire. Tous les interprètes seront tout le temps sur le plateau, sur lequel sera disposé un écran central. Le récit s’inspire d’une histoire vraie, celle d’un gamin qui a prévenu tous ses voisins que leur tour était en feu et qui a craint d’être accusé d’avoir allumé le feu. Avant de nous lancer dans l’écriture, nous avons récolté avec Stéphan de nombreuses anecdotes.”
Entre les passages filmés et les ateliers de danse, les jeunes sont à fond dans le projet. Ils répètent avec acharnement, attendant avec autant d’impatience que de trac la représentation au Théâtre de Vénissieux.

“Et la lune descend sur le temps qui fuit”, le 24 juin à 20h30 au Théâtre de Vénissieux.
Renseignements : 04 72 90 11 80.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Ce 23 juin, était dévoilée la nouvelle saison de La Machinerie, qui réunit le Théâtre de Vénissieux et "Bizarre !", l'équipement de musiques actuelles....

Culture

Ce 6 mai, le Théâtre de Vénissieux avait pris des allures de club new-yorkais : boules à facettes, haies d'honneur saluant les couples dansant...

Culture

Ce 6 mai à partir de 18h30, ne ratez pas la dernière soirée de la saison au Théâtre de Vénissieux.

Culture

Le Théâtre de Vénissieux mène avec l'Ehpad La Maison du tulipier et le lieu ressource Capso un projet intergénérationnel.

Culture

Les Belges du collectif Mensuel reprennent d'assaut la scène du Théâtre de Vénissieux pour Sabordage. Du percutant, du marrant, du subversif.