Le 15 juin, tous à la télé tout numérique

Dans la nuit du 14 au 15 juin, le Rhône passera à la télé tout numérique. On ne pourra plus recevoir les six chaînes historiques avec la seule antenne râteau. Il faudra s’équiper d’un adaptateur TNT, ou alors opter pour un autre mode de réception, type ADSL, câble ou satellite. Découvrez ci-dessous les réponses aux questions que vous vous posez. Et si ce n’est pas encore assez clair, sachez que des bus d’information viendront à la rencontre des Vénissians dans les semaines qui viennent.
Qu’est-ce que le passage à la télé tout numérique ?
C’est d’abord une modification technique du standard de diffusion. Le signal hertzien va être numérisé. La diffusion analogique des cinq chaînes historiques sera ainsi remplacée par une diffusion hertzienne exclusivement numérique permettant de recevoir jusqu’à 19 chaînes nationales gratuites.
Ce changement interviendra dans la nuit du 14 au 15 juin dans les départements du Rhône, de l’Ain, de l’Ardèche, de la Loire et dans une partie de l’Isère ; et le 20 septembre pour la zone “Alpes”.

Pourquoi passer au tout numérique ?
En rationalisant les fréquences, le passage au tout numérique libère un espace hertzien qui permet la création de nouveaux services : plus de chaînes, une meilleure qualité de réception, d’image et de son, le développement du haut débit mobile…

Êtes-vous concerné ?
Si vous recevez la télé par l’ADSL, le câble ou le satellite, la réponse est non.
Si vous avez une antenne râteau et que votre téléviseur est déjà équipé d’un adaptateur TNT (externe ou intégré), la réponse est également non. Mais le 15 juin, vous devrez lancer une nouvelle recherche des chaînes car les fréquences vont être redistribuées.
En fait, seules les personnes qui reçoivent les chaînes historiques uniquement par l’antenne râteau (9,2 % des foyers en Rhône-Alpes) sont concernées. Elles doivent faire l’acquisition d’un décodeur. Ou passer à la réception par ADSL, câble ou satellite.

Faut-il changer son antenne râteau ?
Dans la majorité des cas, non. Mais des adaptations peuvent être nécessaires, notamment si l’antenne est très ancienne.

Faut-il changer son poste de télévision ?
Tous les postes commercialisés depuis 1981 peuvent recevoir la télévision numérique grâce à un câble Péritel. Tous les postes commercialisés après mars 2008 possèdent un adaptateur TNT intégré.

Combien ça coûte ?
Le prix moyen d’un adaptateur TNT “simple tuner” est compris entre 20 et 50 euros. Un modèle HD coûte au minimum 80 euros. Comptez de 80 à 120 euros pour la vérification et la réorientation de l’antenne râteau. Et environ 200 euros pour son remplacement.

Peut-on bénéficier d’aides ?
Oui, mais elles sont réservées aux foyers exonérés de la redevance audiovisuelle et remplissant des conditions de ressources. Une aide à l’équipement de 25 euros maximum, pour l’acquisition d’un adaptateur, d’un téléviseur avec TNT intégrée ou pour souscrire un abonnement auprès d’un opérateur (ADSL, satellite, câble). Et une aide à l’antenne de 120 euros maximum pour la réorienter ou la changer. Une assistance humaine et technique gratuite est par ailleurs proposée aux foyers dont les membres ont plus de 70 ans ou souffrent d’un handicap supérieur à 80 %. Sur simple appel (0 970 818 818), ils peuvent bénéficier de l’aide d’une personne formée qui viendra installer et régler leur adaptateur TNT à domicile.

Où s’adresser pour en savoir plus ?
Difficile, pour ne pas dire impossible de passer à côté du passage à la télé tout numérique. Les principaux intéressés (ceux qui reçoivent les chaînes historiques par la seule antenne râteau) voient défiler depuis la mi-mars des messages d’information sur leurs écrans.
Par ailleurs, un imposant dispositif d’information est prévu. Outre un guide pratique, qui sera distribué dans toutes les boîtes aux lettres à partir du 9 mai, une tournée des régions a été mise en place. Des bus iront au contact de la population. À Vénissieux, ils seront présents le jeudi 19 mai (sur la place Jules-Grandclément de 8 à 15 heures), le samedi 21 mai (sur la place Ennemond-Romand de 9 h 30 à 16 h 30 heures), le lundi 30 mai sur la place du marché des Minguettes de 10 à 17 heures), le vendredi 3 juin (sur le parking de l’hôtel de ville de 8 à 15 heures) et le jeudi 16 juin (sur la place Léon-Sublet de 8 à 15 heures).
Toutes les informations au 0 970 818 818 et sur www.tousaunumerique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *