CLAIR se met en place au lycée professionnel Marc-Seguin

Au lycée professionnel Marc-Seguin et au collège Elsa-Triolet, un nouveau sigle a fait son apparition : c’est CLAIR, ce qui signifie “collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite”. À la suite des États généraux de la sécurité à l’école, 105 établissements de France concentrant -selon la formule du bulletin officiel de l’Éducation nationale- “le plus de difficultés en matière de climat scolaire et de violence” ont été retenus pour être les premiers à expérimenter ce programme, qui devrait être étendu à la rentrée prochaine. Sélectionnés par les rectorats, ces établissements ont reçu des incitations à innover dans trois directions : suivi renforcé des élèves, liberté d’organisation et recrutement des enseignants (sur des “postes à profil”) par les chefs d’établissements. Proviseur de la cité scolaire Sembat/Seguin, M. Castano explique : “Quand nous avons su que Seguin allait bénéficier de CLAIR à titre expérimental, j’ai organisé avec les enseignants plusieurs demi-journées de réflexion.”
Si, comme partout ailleurs, la rentrée scolaire au LP a eu lieu le 2 septembre, le programme pédagogique n’a réellement débuté que dix jours plus tard. “Entre-temps, nous avons organisé une semaine d’intégration, qui nous a permis d’évaluer les lycéens tant sur le plan scolaire que de leur orientation. Un bilan a été fait pour chacun. Puis, nous avons rencontré tous les parents individuellement ; des entretiens auxquels ont participé le professeur principal, l’assistante sociale, le conseiller d’orientation, le conseiller principal d’éducation et des enseignants. Les parents ont été accueillis lors d’une soirée dans l’établissement, sans leurs enfants.”
Avec CLAIR, le recrutement des enseignants relève du proviseur, à charge pour lui -selon le ministre Luc Chatel- de s’assurer de leur volonté de s’investir dans le projet d’établissement. “Lorsqu’un poste à profil sera vacant à Seguin, je recevrai les candidats. L’affectation de l’enseignant dans l’établissement par le rectorat se fera sur ma proposition. Cela me semble devoir être une contribution importante à la réussite des élèves.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *