Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Pour une année de « combativité, solidarité, partage, imagination »

Vendredi 20 janvier, Michèle Picard, maire de Vénissieux, a présenté en salle Irène-Joliot-Curie des vœux combatifs pour l’année 2023, qui sera marquée, à l’automne, par l’organisation d’un Grand Rendez-Vous de la ville.

Après deux annulations en 2021 et 2022, en raison de la crise sanitaire, Michèle Picard et l’équipe municipale ont pu, vendredi 20 janvier, présenter leurs vœux aux associations et aux personnalités locales. Quelque 500 personnes, dont Bruno Bernard, président de la Métropole, avaient fait le déplacement à la salle Joliot-Curie.

« Nous passons de crise en crise, a rappelé l’élue. L’une ne succède pas à l’autre, mais se greffe à l’autre, elles s’agrègent, s’additionnent. Elles sont économiques, sociales, climatiques, énergétiques, géopolitiques, civiles aussi ». « On a connu tableau plus réjouissant pour attaquer une nouvelle année », a reconnu Michèle Picard.

Cependant, le maire de Vénissieux a tenu à se projeter sur une année 2023 faite de « combativité, solidarité, partage, imagination ». Elle a notamment détaillé les projets qui vont rythmer les 12 prochains mois, comme la concertation sur la ZFE en février, l’ouverture de la Maison de l’enfance Max-Barel en avril, la fin des travaux de l’extension du groupe scolaire Jules-Guesde, ou encore la naissance de deux « quartiers fertiles » aux Minguettes.

« 2023 est devant nous, c’est l’heure du mi-mandat, a rappelé Michèle Picard. Après des assemblées générales réussies et fréquentées dans nos conseils de quartier, la parole va prendre un peu plus d’ampleur encore. Cet automne aura lieu le Grand Rendez-Vous, point d’étape sur ce qui a été réalisé, et point de projection sur ce qu’il nous reste à faire. (…) Toutes les thématiques seront abordées, et j’invite les Vénissians à venir nombreux, pour parler de leur ville. »

« En temps de crises, il y a le temps de l’urgence et le temps des projections, le temps des réponses et le temps des réflexions. En 2023, nous devrons nous adapter à toutes les durées, à l’urgence de l’instant, et à l’imagination des lendemains. Je sais que tout le monde mettra du cœur à l’ouvrage car, à Vénissieux, tout au long de notre histoire, plus les périodes ont été difficiles, et plus nous avons su faire preuve de solidarité. »

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Habitant

    24 janvier 2023 à 6 h 34 min

    Vénissieux n’échappe pas au contexte des villes de banlieue, la 1ère préoccupation est la sécurité, le trafic de drogue visible de tous, la pauvreté grandissante.. mais notre ville est dynamique et les habitants sont impliqués dans la vie de la cité. Plus nous serons solidaires et actifs plus la ville sera innovante. Continuons à nous mêler de la vie locale pour vivre mieux ensemble. Bonne année à toutes et tous.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

L'exposition des artistes du quartier et de l'atelier peinture du centre social attire toujours autant de monde. La preuve le 29 janvier dernier.

Actus

Le conseil municipal s’est attelé à décortiquer le rapport de la Chambre régionale des comptes, qui a étudié les exercices 2014 à 2021.

Actus

Une nouvelle brasserie à ouvert à Vénissy il y a un mois. Au menu, une cuisine traditionnelle de qualité, halal et sans alcool.

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.