Christophe D’Heucqueville (Carrefour Vénissieux) : « Nous demandons des perspectives claires »

Christophe D’Heucqueville, directeur de centre commercial chez Carmila, qui gère notamment la galerie marchande de Carrefour Vénissieux, pointe un double impératif : une réouverture rapide, et de la visibilité.
– Dans quelle situation se trouvent les commerçants du centre ?

Aujourd’hui, les commerçants de la galerie marchande de Carrefour Vénissieux sont très inquiets. Rappelons que depuis le mois de mars, ils sont pour la plupart fermés parce qu’ils sont concernés par les dernières mesures sanitaires, se trouvant dans un centre de plus de 10 000 m2. Cela représente tout de même entre 150 et 200 salariés qui ne peuvent pas venir travailler. Ils attendent avec impatience la réouverture. Tous sont mobilisés pour ouvrir de nouveau et recevoir leurs clients, prêts à le faire dans le respect du protocole sanitaire. On l’a déjà fait au printemps 2020, et on peut le refaire, voire aller encore plus loin.

– Vous estimez qu’il y a urgence ?

La période qui arrive représente clairement un enjeu majeur pour nos commerçants et restaurants, notamment parce que le mois de mai, c’est traditionnellement une part importante du chiffre d’affaires annuel (grâce aux jours d’ouverture exceptionnelle, ou la fête des mères par exemple). En tout cas, nous avons veillé à maintenir le contact avec eux. Dès que l’on pourra rouvrir, ce sera une vraie fête — là encore, dans le respect des gestes barrière — avec des opérations spéciales. Il y a une vraie envie de retrouver les clients.

-Avez-vous eu à déplorer des fermetures définitives de commerces en raison des difficultés économiques ?

Non, aucun commerce n’a mis la clé sous la porte pour le moment. Carmina accompagne les commerçants, avec différents moyens (allègement des loyers ou des charges quand c’est possible par exemple). Il y a eu les aides du gouvernement aussi. Mais il n’empêche : la situation est compliquée, certains avaient été plus fermés qu’ouverts en 2020, il ne faut pas que cela se poursuive.

– Qu’attendez-vous de la prise de parole d’Emmanuel Macron ?

Nous demandons des perspectives claires et de la transparence, parce qu’aujourd’hui entre les boutiques essentielles et non-essentielles, ce n’est pas toujours facile de comprendre ce qui peut ouvrir et dans quelles conditions. Nos commerçants — mais pas uniquement ceux du centre commercial Carrefour, je pense aussi aux enseignes de centre-ville et aux petits commerces — ont besoin de visibilité sur leurs prochains mois d’activité. L’été sera vite là. Il ne faut pas passer à côté des prochaines semaines.

Une pensée sur “Christophe D’Heucqueville (Carrefour Vénissieux) : « Nous demandons des perspectives claires »

  • 30 avril 2021 à 17 h 55 min
    Permalink

    Allez voir aux caisses de carrefour, s’il y a des gestes barrière. C’est le laissé aller complet ! Inutile de faire venir plus de monde sans assurer des contrôles sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *