Police municipale : les chiffres de l’été 2020

Depuis la rentrée 2018, le maire publie régulièrement les chiffres de l’activité de la police municipale. Voici les résultats (non exhaustifs) obtenus au cours de l’été 2020.

Dans le cadre du respect de l’application des mesures liées au contexte sanitaire, des patrouilles pédestres ont été effectuées sur les trois marchés de la commune, cinq jours par semaine, avec un rappel à l’ensemble des forains de la réglementation concernant le port du masque obligatoire sur les marchés. Plusieurs opérations de contrôle coordonnées avec KEOLIS pour faire respecter l’obligation du port du masque dans les transports en commun : 10 PV dressés pour non-port du masque. Interventions régulières dans les commerces, bars et restaurants avec rappel des règles de distanciation (en particulier concernant les terrasses), de l’obligation du port du masque, mais également pour venir en soutien de commerçants qui faisaient état de difficultés avec certains clients.

En matière de sécurité routière, on relève huit interpellations de deux roues, sept engins saisis et mis en fourrière, ainsi que 31 procès-verbaux pour non-port de casque, circulation en sens interdit.
Par ailleurs : 1 652 procès-verbaux pour des infractions routières ou de stationnement et 18 procès-verbaux électroniques pour vitesse excessive. La lutte contre les stationnements abusifs s’est soldée par 196 mises en fourrière.

Concernant l’action menée sur les voies et espaces publics, outre une quinzaine de procès-verbaux et une quinzaine de rappels à la loi pour nuisances et tapages, l’effort a surtout porté sur la lutte contre l’usage des pétards et autres artifices, avec des passages quotidiens en soirée sur les secteurs les plus touchés : Moulin-à-Vent, Minguettes, Charréard. Des opérations spécifiques menées en lien avec la police nationale, avec l’appui du Centre de supervision urbain (surveillance vidéo). Plusieurs procès-verbaux ont été dressés pour possession d’artifices et de nombreuses pièces d’artifices confisquées. « Malgré la multiplication des interventions, le temps et les moyens engagés pour contrôler et saisir les artifices, la difficulté reste entière pour le flagrant délit de tirs d’artifices avec des individus mobiles, utilisant très souvent des véhicules », souligne néanmoins le maire.

Pendant les nuits des 13 et 14 juillet, deux soirées très sensibles, la police municipale a été très fortement sollicitée, en coordination avec le CSU, la police nationale et les sapeurs-pompiers. Parmi les faits marquants, plusieurs interpellations dont celle d’un incendiaire de véhicules au 36, boulevard Lénine. Durant la nuit du 13, les polices municipale et nationale ont procédé à sept interpellations.

En matière de lutte contre l’ivresse publique (déjà interdite par la loi), la Ville a renforcé l’arsenal juridique en prenant le 24 juillet un arrêté interdisant la consommation d’alcool au centre-ville, zone ou les délits sont plus fréquents. Résultat : sept procès-verbaux pour consommation d’alcool, 17 individus délogés et un individu remis au commissariat pour ivresse publique manifeste.

Dans le cadre de la lutte contre les trafics de stupéfiants et parallèlement à l’action des forces de police nationale compétentes, plusieurs opérations coordonnées ont été menées dans des halls d’immeuble identifiés : cinq interpellations et près de 400 g de stupéfiants saisis.

Une pensée sur “Police municipale : les chiffres de l’été 2020

  • 8 octobre 2020 à 6 h 02 min
    Permalink

    Hier encore (7/10) sur le marché du centre de nombreux forains sans masque ou masque sur le cou… il faudrait peut-être verbaliser??? ces inconscients font rendre des risques aux nombreuses personnes âgées qui font leurs courses au marché du centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *