Mise en place du dispositif « Vacances apprenantes »: bienvenue à l’école ouverte

Au collège Elsa-Triolet, les ados participent très sérieusement à la création de drones. Photos Raphaël Bert : Expressions

Chaque été, trois millions d’enfants, près d’un élève sur quatre, se voient privés de vacances. Compte tenu de la situation sanitaire et économique liée à la crise du Covid-19, le gouvernement a mis en place le dispositif « Vacances apprenantes » permettant aux enfants de participer à des activités dans les établissements. Reportage à l’école ouverte des collèges Elsa-Triolet et Jules- Michelet.

Mardi 7 juillet, 10 h 30. Au collège Elsa-Triolet, comme un peu partout en France, c’est école ouverte pour les élèves volontaires. Depuis ce lundi, plus de 150 collégiens participent aux activités proposées par l’établissement. « Cela fait plusieurs années que nous mettons en place ce dispositif , rappelle le principal Patrick Arlaud. Pour cette nouvelle édition, nous proposons de nombreuses activités à l’intérieur et à l’extérieur du collège : des activités sportives qui font le plein, comme le foot, le VTT ou encore la randonnée pédestre, mais aussi des visites au musée des Beaux-Arts, une balade découverte de Lyon, ou encore la visite du parc de la Tête d’or à vélo avec un départ du collège. » D’autres ateliers sont programmés comme « rendez vous en terre connue », « sing english », « petit scientifique »…

Direction le rez-de-chaussée de l’établissement. Dans une salle de classe, une douzaine de collégiens participent à l’atelier « Ex-pressions », organisé à l’initiative d’une enseignante de langue espagnole, Juliette Bain, avec l’aide d’une intervenante comédienne et metteure en scène, Françoise Casile. Les élèves, Arsel, Maissane, Edem, Lina, bougent, sautent, crient, tout en gardant une distance de sécurité et les masques. « On essaie de les faire travailler à travers l’expression corporelle pour leur donner confiance en eux, leur apprendre à lâcher prise, à réussir à s’exprimer en toutes circonstances », précise l’enseignante. Les élèves font également un peu de méditation.

Un peu plus loin, Lyes Benkara, professeur de technologie, est à l’initiative d’un atelier drone. Et là encore, les élèves sont au rendez-vous. Nesrine est intéressée par la fabrication : « Je suis plutôt curieuse de nature ». Ahmed, en 5e , « adore les inventions ». Comme il ne part pas cet été, il participe à un maximum d’ateliers jusqu’au 17 et reviendra le 24 aout. « Entre temps je participerai à des activités proposés par les EPJ », précise-t-il.

Atelier musique au collège Jules-Michelet. Photos Raphaël Bert : Expressions

« A partir du 24 août, nous allons accueillir les CM2 qui entrent en 6e, tandis que les 3e qui entrent en seconde iront au lycée Jacques-Brel, ajoute le principal, qui tient à saluer l’implication des enseignants : ils sont très présents et investis, j’ai vraiment pu compter sur eux. »

Recteur et préfet à Michelet
Le même jour à 14 h 30 au collège Jules-Michelet, une délégation de responsables académiques et d’élus locaux, conduite par le préfet, Pascal Mailhos, était accueillie par Nathalie Garnier, la principale, pour assister à la mise en place du dispositif  « Vacances apprenantes ». Lancé par le gouvernement le 13 juin dernier, il vise à offrir aux élèves des loisirs culturels et sportifs de qualité alliés à des temps pédagogiques, en vue de renforcer les acquis et rattraper certains retards accumulés pendant le confinement.

A Michelet, où il s’agit d’une première, une soixantaine d’élèves sont inscrits. La semaine a débuté par une visite au parc des oiseaux, avant de laisser place aux mathématiques, à l’anglais, à la boxe éducative, aux ateliers sciences, numérique ou encore musicaux. Comme Triolet, le collège mettra en place le dispositif « Cap seconde » à partir du 24 août, pour permettre a 120 élèves de 3e entrant en seconde de participer à une école ouverte au lycée Jacques-Brel.

College Jules-Michelet. Visite du dispositif « Vacances apprenantes » par le préfet de région, Pascal Mailhos, le directeur académique, Guy Charlot, le recteur, Olivier Dugris, avec Michel Picard, maire de Venissieux, Idir Boumertit ,adjoint en charge de la Politique de la ville, et Véronique Forestier, nouvelle adjointe à l’Education.

EN SAVOIR PLUS
L’opération « Vacances apprenantes » repose sur plusieurs dispositifs allant de l’école ouverte à des séjours en colonies de vacances, dans le respect des consignes sanitaires. Objectifs et points communs ? Le renforcement des apprentissages, la culture, le sport et le développement durable. Jean Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, annonçait le 13 juin dernier un financement de 200 millions d’euros permettant à un millions d’enfants des vacances éducatives, entièrement gratuites pour les familles les plus modestes. Ce dispositif vise 400 000 enfants en écoles ouvertes, 50 000 pour la formule buissonnière, 250 000 en colonies de vacances, et 300 0000 en centres aérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *