L’extension du réseau de chaleur s’étendra… jusqu’à la Toussaint

Chauffage urbain – L’extension du réseau de chaleur de Vénissieux vers le Puisoz sera réalisée dans les temps, certifie Dalkia, malgré deux opérations délicates à venir. Le point avec un technicien… et des riverains.

« Le chantier, débuté au mois de juin, est dans les délais annoncés, certifie Vincent Juif, ingénieur travaux chez Dalkia. Sur les 7,5 km de l’extension du réseau, environ 5 km ont été réalisés soit environ 70 % du programme. » Comme il est rare d’entendre un maître d’œuvre dire qu’il est en retard, nous sommes allés vérifier sur place.

Sous pression

Avenue Pierre-Semard, les travaux doivent théoriquement prendre fin le 25 août. Trois jours avant, lors de notre visite, les ouvriers de la société MTS confirment qu’ils seront dans les temps. « Ce matin, on a posé les canalisations, là on fait les dernières soudures, et cet après-midi, on va tester leur étanchéité en y envoyant de l’air sous pression. »
Sous pression, l’employée de la station BP toute proche l’est un peu aussi, visiblement. « Bon, ils sont sympas, mais vivement que ça se termine, la déviation perturbe les automobilistes, ils ne savent plus comment entrer et sortir de la station, on a perdu un peu de clientèle ».

Un badaud pro du BTP

Juste à côté, la petite rue Auguste-Isaac a été bloquée tout l’été, une tranchée l’ayant percée dans toute sa longueur. Fabrice, quadra « un peu badaud » de son propre aveu, réside dans l’une des allées de la résidence des Marronniers. Resté à Vénissieux cet été, il a eu le temps de devenir un spécialiste des travaux publics… « Je les ai vus raboter la chaussée puis ouvrir la tranchée. Ils n’ont pas eu froid, hein, les pauvres… »

Là, il contemple un bulldozer de Moulin TP recouvrir de terre les gros tuyaux noirs posés au fond de la tranchée. « Vous voyez, à 30 cm au-dessus des tuyaux, ils étendent un filet bleu pour signaler qu’il y a un réseau d’eau en dessous. Ça s’appelle un grillage avertisseur m’ont dit les gars, mais c’est du plastique. Quand c’est jaune, c’est du gaz, attention à pas y mettre un coup de godet sinon boum. Mais là c’est bleu, donc ça ferait juste un jet d’eau. » À se demander s’il n’est pas impatient de voir ça…

Opérations délicates

En face de la station service, la tranchée oblique dans la rue Eugène-Maréchal, en direction des voies SNCF et du T4, qu’il faudra franchir toutes deux cet automne. « Des opérations délicates », selon Dalkia. « Le passage sous la voie du tram, boulevard Irène-Joliot-Curie, est prévu pour fin septembre – début octobre, confie Vincent Juif. On ne creusera pas une tranchée à ciel ouvert, on procédera à un fonçage (un « forage » horizontal, NDLR). Il s’agit de creuser sous la voie, avec une sorte vis sans fin, entre deux trous creusés de part et d’autre de la voie, à 3 m de profondeur. Comme ça, on n’interrompra pas le passage du tram. »

Pour le franchissement de la ligne SNCF, la solution envisagée par Dalkia est de faire passer les canalisations au plafond du tunnel piéton, rue Eugène-Maréchal. Des travaux qui seraient réalisés en octobre ou en novembre.

Prêts pour les Foulées

L’ensemble des travaux devrait donc s’achever à la fin des vacances de la Toussaint. Sans doute plus tôt pour la partie comprise entre la chaufferie et l’avenue Marcel-Sembat. Pour la zone du « Grand Parilly », le chantier s’étalerait entre ces jours-ci (fin août) et début novembre. Dans tous les cas, Dalkia prévoit que « l’ensemble des travaux seront terminés au plus tard le 19 novembre pour les foulées vénissianes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *