Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

13 juillet : des Fêtes escales made in France

Sur la petite scène du parc Louis-Dupic, Billie, La Mine de Rien et Barrio Populo ont rendu lundi hommage à la chanson française, en passant par le rock et l’Europe de l’Est.

Ce qui frappe, en pénétrant dans le parc Louis-Dupic en cette soirée du 13 juillet, c’est l’absence de la grande scène, qui a été démontée. Tout les spectacles vont donc désormais se dérouler sur la petite scène, face aux buvettes. À commencer par Billie. Partie en tournée avec Teddy Elbaz aux claviers, cette jeune chanteuse lyonnaise achève son parcours à Vénissieux. Devant un public malheureusement trop épars, elle ne se sent pas, comme elle le chante, « comme un poisson hors de l’eau » mais assure, enchaîne les titres, passe des « Jardins de Kensington » à « Sangtimentale » et à « La fille de Peter Pan ».

Ils sont également Lyonnais, ceux qui lui succèdent. La Mine de Rien mélange un peu tous les rythmes et les styles pour la plus grande joie des auditeurs. Ainsi, « Combien de temps ? » combine une rythmique espagnole à une clarinette klezmer. Et leur reprise du « Temps des fleurs » n’a pas de quoi faire blêmir Dalida, pas plus que Vicky Leandros.

Chanson française encore avec le groupe suivant, Barrio Populo, cette fois originaire de Saint-Étienne. Là, on laisse les accords d’Europe de l’Est pour une tendance beaucoup plus anarchisante. « Libère-toi, Vénissieux, bienvenue au spectacle de Barrio Populo ! » hurle Viko, le chanteur et guitariste. Après « Soleil noir », une chanson qui annonce bien la couleur, Viko parle encore du désir de Barrio Populo, de « chanter un peu d’amour et un peu de liberté ». Ce rock à fond les manettes décrasse bien et, devant la scène, un millier de personnes sautent et dansent à tout-va.

Sans reprendre le répertoire de Julien Clerc, ces rockers ont du cœur et dédient un de leurs titres « à tous les Roms et Manouches », en souvenir d’une tournée en Macédoine, « où des enfants qui quémandaient nous ont finalement offert un lit en terre battue avec plein d’étoiles au plafond ».

2 Commentaires

2 Comments

  1. Fan des escales

    14 juillet 2015 à 18 h 24 min

    Moi, j’ai passé de super moments à fêtes escales, depuis dimanche. De bons spectacles, une belle rencontre avec Bruce Clarke, un pique-nique convivial sous les arbres, des animations sympa. Et tant pis pour les grincheux.

  2. haddou

    14 juillet 2015 à 16 h 41 min

    Beaucoup moins de monde pour ce 13 juillet, peut-on dire que les Fêtes Escales étaient réussi, sur l’organisation oui, mais sur le programme : pas sur

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...