Au CABV, les Petits frères des pauvres ont pignon sur rue

Plusieurs dizaines de personnes ont assisté jeudi à l’inauguration de la permanence des Petits frères des pauvres à la Maison des associations Boris-Vian. Jean-Luc Chaumard, le président de l’association, s’est réjoui des liens tissés avec la Ville : “Je remercie très sincèrement le CABV qui met à notre disposition une salle et un bureau ici même ; ainsi que le maire de Vénissieux qui, chaque année, nous prête la salle Irène Joliot-Curie le jour de Noël pour notre repas où se retrouvent bénévoles et personnes accompagnées.”
A Vénissieux, 39 personnes bénéficient de l’accompagnement de 18 bénévoles, eux-mêmes encadrés par une salariée, Laurence Poulard. “Nous recherchons en permanence des bénévoles”, précisait d’ailleurs le directeur, Pascal Isoard-Thomas. Justement, il revenait à deux bénévoles, Mathilde et Françoise, de dresser la liste des activités mises en place dans la ville, à commencer par les visites personnalisées régulières, à domicile comme en institution ou en résidence sociale. «On est à l’écoute des gens, on s’adapte à leurs envies… En fonction des demandes, nous les accompagnons dans les démarches permettant d’améliorer leurs conditions de vie : lecture de courriers, aide administrative… Nous partageons aussi des instants de convivialité.” Un vendredi sur deux au centre social de Parilly, un accueil à la journée est organisé. “On échange autour d’un repas. Petit à petit des liens se sont tissés avec des usagers du centre social.” Un autre groupe se réunit à Eugénie-Cotton le mardi après-midi et chaque trimestre, les deux groupes se retrouvent pour des visites culturelles. Le Foyer de personnes âgées du Couloud (La Pyramide) accueille aussi ceux qui le souhaitent. D’autres partenaires sont tout aussi “précieux”, comme les élèves du club solidarité du collège Aragon ou les étudiantes de l’école lyonnaise d’esthétique Peyrefitte qui viennent bénévolement offrir des soins aux personnes accompagnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *