Vives tensions autour du camp de Roms

Parfois, rien ne se déroule comme attendu. C’est ce qu’on a pu vérifier jeudi soir, lors de la réunion de présentation prévue salle Jeanne-Labourbe sur la réhabilitation de la place Jeanne-d’Arc. Il a été en effet peu question de la place. Les débats se sont très vite (au bout de quelques secondes) concentrés sur le camp de Roms près de la station de métro Parilly, installé depuis le mois de septembre sur ce terrain appartenant à la société Leroy-Merlin, et sur les nuisances qu’il engendre. La semaine dernière, le maire Michèle Picard rendait public un courrier adressé le 1er juin au préfet, dans lequel elle s’inquiétait de “vives tensions” entre les occupants du squat et les riverains, lui faisant craindre “des actes plus graves”. La réunion d’hier soir, à laquelle a assisté une quarantaine d’habitants, n’a pu que lui donner raison.
À la suite d’un problème avec le système d’alarme de la salle Jeanne-Labourbe, la réunion s’est tenue en extérieur, sous un porche. De par la proximité physique avec les responsables des services municipaux, Joël Mérico (directeur général des services de la Ville) et Emmanuel Damato (directeur général adjoint chargé de la prévention-sécurité) en tête, l’ambiance était extrêmement tendue.
“Ma voiture a été fouillée à plusieurs reprises, s’est emportée une habitante. Nous ne partons pas en vacances cet été, par crainte de retrouver notre maison cambriolée à notre retour ; en ce moment, cela arrive même en plein jour ! C’est invivable !” Un autre riverain assurait qu’un voisin âgé de 90 ans avait été agressé à son domicile, après avoir ouvert la porte à deux jeunes Roms lui demandant un verre d’eau. “J’avais fait venir un artisan chez moi, poursuivait-il. Il a eu le malheur d’oublier son téléphone portable dans son véhicule. La vitre a été cassée, son téléphone volé. Il ne veut plus revenir finir les travaux ! Cela fait des mois que le problème existe. Je pose la question : est-ce qu’à Lyon ou Charbonnières, ce serait la même chose ?”
L’insécurité, oui, mais pas seulement : les problèmes d’hygiène et de dépôts sauvages ont également occupé une bonne partie des débats. “La présence de ces tas d’immondices met en danger la sécurité sanitaire des habitants, assurait un habitant. J’ai aussi vu des rats. Je suis chirurgien et je peux vous affirmer qu’il y a là un risque majeur de contamination par la tuberculose.” “Médecins du monde est passé vérifier, a répondu Joël Mérico. Il n’y a pas de risque de tuberculose pour le moment.” “Les Roms font brûler du cuivre, s’est emportée une autre riveraine. Cela empeste dans tout le quartier !”
“Depuis des semaines, nous appelons tous les jours le cabinet du préfet,
seule autorité capable de faire lever le camp aux Roms, afin qu’il décide de recourir à la force publique, résumait Emmanuel Damato. La mairie ne détient pas les moyens d’action pour les faire partir. Ce n’est plus tenable pour l’administration municipale non plus. D’abord, parce que les habitants sont mécontents. Ensuite, parce que cela coûte cher, par exemple de devoir faire escorter les camions poubelles par la police municipale, laquelle se fait agresser. Mais c’est au préfet de faire en sorte que le problème soit réglé. » Rappelons que le délai d’exécution de l’ordonnance d’expulsion, demandée par le propriétaire du terrain, est arrivé à terme le 15 mai dernier…
Bon et sinon, la place Jeanne-d’Arc ? Soumise à l’avis de l’architecte des Bâtiments de France (organisme public chargé de l’entretien et la conservation des monuments, ainsi que d’un rôle de conseil indépendant sur les autres édifices du patrimoine), sa réhabilitation doit donner un sacré “coup de jeune” à une place fortement dégradée. L’histoire de Vénissieux, ville des rosiéristes, sera rappelée, et l’église Sainte-Jeanne d’Arc, inscrite depuis 2006 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, mise en valeur. Une aire de dépose-minute est prévue à proximité du groupe scolaire. Deux aires de jeux pour les enfants seront installées, ainsi qu’un parking de 24 places. Les travaux préparatoires doivent débuter cet été. Le coût total de la réhabilitation avoisine les 900 000 euros. Mais ce 28 juin, ce n’était pas le souci primordial des habitants du quartier.

Une pensée sur “Vives tensions autour du camp de Roms

  • 1 juillet 2012 à 16 h 20 min
    Permalink

    Samedi 23/06, je gare ma voiture (neuve mais pas tapa à l’oeil… une Dacia pas une Audi !!!) au parc relais à 17h30 pour prendre le métro à Parilly… De retour à 20h30, un ami à qui nous avions donné RV nous attends sur le parking. Lorsque l’on arrive, il nous dit qu’à son arrivée 4 ou 5 roms tournaient autour de ma voiture 🙁 Si il n’était pas venu au RV, j’aurais sans doute retrouvé au mieux une épave dépourvu de ses pièces ou au pre une place libérée de ma voiture !!! Il faut les faire dégager d’urgence !!! Nous ne sommes plus en sécurité dans ce quartier depuis leur arrivée !!! Avant ils étaient sur Lyon 8eme en face de l’autre côté du périph… Ils ont été dégagés !!! Alors ??? Les vénissians seraient-ils plus mal considérés que les lyonnais du 8eme ??? Il y en a marre !!!

  • 1 juillet 2012 à 16 h 20 min
    Permalink

    Samedi 23/06, je gare ma voiture (neuve mais pas tapa à l’oeil… une Dacia pas une Audi !!!) au parc relais à 17h30 pour prendre le métro à Parilly… De retour à 20h30, un ami à qui nous avions donné RV nous attends sur le parking. Lorsque l’on arrive, il nous dit qu’à son arrivée 4 ou 5 roms tournaient autour de ma voiture 🙁 Si il n’était pas venu au RV, j’aurais sans doute retrouvé au mieux une épave dépourvu de ses pièces ou au pre une place libérée de ma voiture !!! Il faut les faire dégager d’urgence !!! Nous ne sommes plus en sécurité dans ce quartier depuis leur arrivée !!! Avant ils étaient sur Lyon 8eme en face de l’autre côté du périph… Ils ont été dégagés !!! Alors ??? Les vénissians seraient-ils plus mal considérés que les lyonnais du 8eme ??? Il y en a marre !!!

  • 1 juillet 2012 à 16 h 20 min
    Permalink

    Samedi 23/06, je gare ma voiture (neuve mais pas tapa à l’oeil… une Dacia pas une Audi !!!) au parc relais à 17h30 pour prendre le métro à Parilly… De retour à 20h30, un ami à qui nous avions donné RV nous attends sur le parking. Lorsque l’on arrive, il nous dit qu’à son arrivée 4 ou 5 roms tournaient autour de ma voiture 🙁 Si il n’était pas venu au RV, j’aurais sans doute retrouvé au mieux une épave dépourvu de ses pièces ou au pre une place libérée de ma voiture !!! Il faut les faire dégager d’urgence !!! Nous ne sommes plus en sécurité dans ce quartier depuis leur arrivée !!! Avant ils étaient sur Lyon 8eme en face de l’autre côté du périph… Ils ont été dégagés !!! Alors ??? Les vénissians seraient-ils plus mal considérés que les lyonnais du 8eme ??? Il y en a marre !!!

  • 1 juillet 2012 à 16 h 20 min
    Permalink

    Samedi 23/06, je gare ma voiture (neuve mais pas tapa à l’oeil… une Dacia pas une Audi !!!) au parc relais à 17h30 pour prendre le métro à Parilly… De retour à 20h30, un ami à qui nous avions donné RV nous attends sur le parking. Lorsque l’on arrive, il nous dit qu’à son arrivée 4 ou 5 roms tournaient autour de ma voiture 🙁 Si il n’était pas venu au RV, j’aurais sans doute retrouvé au mieux une épave dépourvu de ses pièces ou au pre une place libérée de ma voiture !!! Il faut les faire dégager d’urgence !!! Nous ne sommes plus en sécurité dans ce quartier depuis leur arrivée !!! Avant ils étaient sur Lyon 8eme en face de l’autre côté du périph… Ils ont été dégagés !!! Alors ??? Les vénissians seraient-ils plus mal considérés que les lyonnais du 8eme ??? Il y en a marre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *