Centre hospitalier Saint-Jean-de-Dieu : un dortoir qui fait débat

Les membres du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) et les syndicats Sud et CGT du centre hospitalier spécialisé Saint-Jean-de-Dieu dénoncent les mauvaises conditions d’accueil qui ont été pendant celles d’une quinzaine de patients, en raison d’une suroccupation des lieux.
La direction de l’hôpital a récemment installé cinq lits dans l’ex-salle à manger d’une unité fermée, ainsi transformée en dortoir, relèvent les syndicalistes. “Nous avons constaté dans quelles conditions les patients ont été amenés à passer les nuits, notent-ils (…). Nous déplorons la mise en œuvre de ce dispositif dans l’urgence et la précipitation. La pénurie de lits dure depuis environ six mois et il est fortement dommage de prendre de telles décisions dans une période de manque de personnels (…) et dans un contexte d’épuisement généralisé des équipes. »
André Marescaux, le directeur du centre hospitalier Saint-Jean-de-Dieu, confirme la mise en service de ce dortoir : “Ce jour-là, la situation était particulièrement difficile, puisque dix patients ont dû être hospitalisés alors que d’habitude nous en recevons quatre ou cinq chaque jour. Face à cette situation, explique-t-il, nous avons contacté l’hôpital du Vinatier et celui de Saint-Cyr, qui ont pu accueillir chacun un malade. Mais nous avons été contraints de rajouter des lits dans des chambres individuelles et d’ouvrir ce dortoir pendant une semaine. Le fait que les salariés devaient prendre leur solde de congés avant fin avril a compliqué la situation. Aujourd’hui, et sous réserve des entrées, la situation est à peu près normale et le dortoir a été fermé. Mais nous gardons toujours quelques couchettes supplémentaires au cas où nous devrions accueillir davantage de patients. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *