La première pierre des nouvelles serres

Michèle Picard était bien entourée pour poser la première pierre de cet important équipement

Saviez-vous que les jardiniers municipaux “produisent” chaque année quelque 185 000 plantes de 185 variétés différentes ? Cette production 100 % maison, qui permet à Vénissieux d’être classée dans les communes “3 fleurs” depuis de longues années, est réalisée dans les vieilles serres de la rue Gaspard-Picard, construites en 1974. Un équipement devenu obsolète. Plutôt qu’une rénovation lourde, l’équipe municipale a choisi de sortir les serres du centre-ville (où l’on a besoin de terrains pour bâtir des logements) et de les relocaliser avenue Jean-Moulin, au pied des Minguettes, en face du collège Jules-Michelet.

Michèle Picard, le maire, a posé ce lundi la première pierre. Les travaux s’achèveront à l’été 2011. Et le déménagement interviendra à la rentrée prochaine. Le chantier, d’un coût de 2,7 millions d’euros, s’étend sur un hectare. Il s’agit de construire un ensemble composé de serres et de locaux techniques à l’usage du service des espaces verts. Une cinquantaine de jardiniers s’installeront avenue Jean Moulin : l’équipe des anciennes serres, et le personnel jusqu’ici basé dans des appartements de la rue Claude-Debussy et de l’avenue de la Division-Leclerc. Seuls les jardiniers affectés dans des quartiers plus éloignés (Moulin-à-Vent et Parilly), ainsi que l’équipe d’entretien des stades, resteront décentralisés.
“À travers ces nouvelles serres municipales, nous réaffirmons notre attachement à la qualité du cadre de vie”, a souligné le maire. Qui a par ailleurs rendu un hommage appuyé aux jardiniers municipaux qui gèrent, nettoient, taillent, tondent, agrémentent et embellissent au quotidien une surface de 164 hectares.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *