Une école de cirque pour personnes handicapées

cirque

Du sport à la magie, la trajectoire professionnelle de Serge Oudot peut surprendre. Fort de son brevet d’État d’éducateur sportif en athlétisme et activités physiques pour tous, et de son parcours professionnel d’éducateur spécialisé pendant 24 ans, ce Vénissian a pris le statut d’auto-entrepreneur il y a peu pour devenir… magicien. On l’a ainsi vu recueillir beaucoup de succès avec ses tours lors des fêtes de la solidarité du 8 décembre, sur la place Sublet. Il ajoute qu’entre 2000 et 2005, il a créé l’école « Le cirque en bulles lent » à Grans, dans les Bouches-du-Rhône.

Serge Oudot a réfléchi à la mise en commun de ses compétences d’éducateur auprès d’un public handicapé et de sa passion. « J’ai eu envie d’ouvrir une école de cirque et de magie pour des personnes en situation de handicap, « Saltimbanques… autrement ! ». Ce qui n’existe pas à Vénissieux. Et l’école du cirque de Lyon n’accueille qu’un groupe de personnes en situation de handicap mental. Pourquoi ne pas créer à Vénissieux une école qui prendrait aussi bien les personnes à mobilité réduite que toutes celles souffrant d’un handicap physique et mental ? Dans la mesure du possible, des enfants, des ados et des adultes, ceux qui travaillent en ESAT, sont en IME ou en hôpital de jour, des Vénissians ou extérieurs à la ville. Il s’agira d’une approche très douce, surtout pour les plus jeunes, en détournant le matériel de cirque à travers des jeux de maniement, de parcours ludiques. »

Serge en parle à Régis Charre, le curé de Vénissieux, qui décide d’aider le projet. « Bien sûr, cette école sera ouverte aux croyants de toutes les confessions et aux non-croyants. Régis Charre m’a parlé de Don Bosco qui a sorti des adolescents de la rue en leur faisant pratiquer la magie et l’art des saltimbanques. Les séances, par groupes de cinq ou six personnes, se dérouleront dans la salle paroissiale accolée à l’église de Parilly, au 6, rue Jeanne-Labourbe. La paroisse met la salle à disposition ainsi que du matériel. »

« Prendre confiance en soi, en l’autre et oser essayer »

Après avoir participé ce 3 avril à la journée sur le thème « handicap et fraternité », organisée par le diocèse de Lyon à l’église des Minguettes, Serge Oudot a prévu de mettre en place trois séances avant l’ouverture en septembre, chaque fois un mercredi : le 18 mai, le 1er juin et le 15 juin dans l’après-midi. Les deux premières seront gratuites. Ensuite, les séances se dérouleront à raison de deux mercredis après-midi par mois, avec des créneaux d’une heure et quinze minutes.

Pendant ce temps d’expérimentation et plus tard dans l’année, Serge pourra apprendre à ses futurs élèves les techniques du cirque, assiettes chinoises, diabolos, jonglage, rollas bollas, fil d’équilibre, monocycle, saynètes clownesques, tours de magie et de cartes, sculptures de ballons… Et, surtout, « un lien fraternel, une aventure chaleureuse, un épanouissement, car il faut prendre confiance en soi, en l’autre et oser essayer, tenter malgré son handicap ».

Serge veut également développer l’entraide entre les élèves. Celui qui ne peut marcher pourra tenir la main à celui qui s’essaie sur un fil. « Et chaque séance se conclura par des moments de fête, de musique et de danse, pour ne pas oublier de se défouler ! »

Serge imagine aussi, à l’issue de l’année, la mise en scène d’un spectacle dont les fonds seraient reversés à une association.

Les inscriptions pourront se prendre à partir du 1er juin.
Tarif pour 18 séances : 120 euros + adhésion 15 euros (pour renouvellement de matériel).
Renseignements : 06 08 40 50 09.
Facebook Magie Serge : https://www.facebook.com/OUDOTserge?fref=ts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *