Le quinze vénissian veut rester debout

L’équipe de rugby de l’USV s’enlise dans un championnat de Promotion d’honneur régional, plus proche de la pratique loisir que de la compétition de bon niveau. Ce dimanche à 15h au stade Laurent-Gérin, les Vénissians reçoivent Pont-de-Veyle. L’occasion de s’imposer pour la première fois de la saison ?

Depuis plusieurs années, le Quinze vénissian végète. Le club peine à retenir ses jeunes bons éléments, qui vont voir ailleurs si le gazon est plus vert, et a du mal à recruter des joueurs d’expérience à l’extérieur. Ayant la mémoire de temps plus glorieux où Vénissieux évoluait en Division 2, une poignée d’irréductibles habitués du stade Laurent-Gérin (côté terrain et côté gradins) ont décrété que l’Ovalie ne pouvait pas disparaître du mouvement sportif vénissian. Sauf que la saison ne sera pas une promenade de santé.

L’ogre suisse
Seules les deux premières équipes de chaque poule accéderont aux phases finales, pour évoluer ensuite en catégorie supérieure. Les places seront donc chères pour la terre promise.D’autant qu’une équipe va tuer le suspense en haut de tableau. Une équipe aussi inattendue que redoutée : le Servette de Genève. Intégré au championnat français, le club suisse compte des internationaux et des joueurs sortis de son “Académie Grenat”. Il grimpe d’un niveau chaque année avec une régularité d’horloge. Dans le caquelon du Servette, ce n’est pas le fromage qui fond, c’est l’adversaire.

Lors de la première journée, le 17 septembre, c’est le club isérois de Culin qui avait le rôle du gruyère, porté à ébullition 59 à 7. Comme on ne voit pas quelle équipe pourrait mettre l’Helvète on the ground, la première place ne devrait pas échapper aux Genevois. Du coup, pour Michel Giulani, président de l’USV Rugby, “on part presque tous sur un pied d’égalité pour la seconde place qualificative”. C’est ce qui s’appelle voir le verre à moitié plein.

Patience et longueur de temps
Le verre à moitié vide, lui, a été bu par les Vénissians dès leur premier match, face à Pont-de-Chéruy, le 17 septembre aussi. Venus à Laurent-Gérin avec un groupe aux automatismes déjà bien huilés et aux intentions plus élevées que leurs hôtes, les Pontois ont logiquement défait le XV de l’USV. En s’appuyant notamment sur une seconde mi-temps réaliste. Alors qu’ils étaient menés 6-0 après une demi-heure de jeu, “les mouches ont changé d’âne”, comme disait Albaladejo, et les visiteurs l’ont emporté 15 à 6.

“On était bien en jambes lors de la première période, ensuite on a payé nos lacunes qui, on l’espère, s’estomperont au fil des semaines”, analyse le staff technique vénissian. Cette année, les quatre entraîneurs (Franck Origine, Guillaume Mie, Anthony Perrier et Christian Chastanier) ont en charge les deux équipes seniors. “Tout le monde sera logé à la même enseigne, explique Chastanier. Les joueurs seront jugés sur leur implication lors des entraînements. Les plus assidus seront convoqués en équipe première, les autres en réserve.” “Ces choix seront profitables très rapidement, pronostique Michel Giulani. Pas de passe-droit, de la bonne concurrence. D’autant que l’effectif a été à peine remanié: deux joueurs sont partis à Rillieux et à Chassieu, et on a récupéré une quinzaine de joueurs assez jeunes en provenance de Clermont, Saint-Priest, Chasse et Tarare. Soyons patients.”

Fidèles
La patience, avec l’enthousiasme, ce n’est pas ce qui manque au public de connaisseurs, de fanas et de fidèles qui occupe vaille que vaille la tribune de Laurent-Gérin. “Quel que soit le niveau de notre quinze, on est là, proclame haut et fort un supporteur. On vient au match pour trouver une camaraderie avec des joueurs qui font ce qu’ils peuvent.” Des grandes gueules sympathiques, et respectueuses : une minute de silence a été suivie en mémoire de Michel Alcaraz, gardien de gymnase vénissian et ovaliste assidu, décédé cet été. Animée des meilleures intentions pour le court et moyen terme, l’USV Rugby prépare aussi l’avenir: garçons et filles, de 5 à 17 ans, sont invités à ses portes ouvertes chaque mercredi jusqu’à la fin du mois, de 17h30 à 19 heures, au stade Laurent-Gérin (avenue Jacques-Duclos).

Contact USV rugby : 07 50 53 15 89 et ahmedr.usv@gmail.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *