Création de 27 contre-sens cyclables à Vénissieux

Le boulevard Laurent-Gérin fait partie des sept voies où le contre-sens cyclable est déjà en place

Très répandu en Scandinavie et dans les pays germanophones, où l’usage du vélo a pris quelques longueurs d’avance, le contre-sens ou double-sens cyclable s’installe doucement en France. À Vénissieux, il sera mis en place sur 27 rues d’ici à la fin de l’année 2017. Les rues Francisque-Aynard, Antoine-Billon, Danielle-Casanova, Jorge-Semprun, Michel Germaneau, Lounès-Matoub, et le boulevard Laurent-Gérin en sont déjà équipés.

Toutes ces voiries sont à sens unique pour les voitures, mais les vélos sont désormais autorisés à y circuler dans les deux sens. Pour les cyclistes, l’avantage est évident : liaisons facilitées entre les quartiers et temps de parcours amélioré. Et contrairement à ce que l’on pourrait spontanément penser, la sécurité s’en trouve renforcée. Les études ont prouvé en effet qu’il est beaucoup plus sûr pour les cyclistes, sur une voie à sens unique, de rouler à contre-sens que dans le même sens que les autos. Du fait de la visibilité réciproque, les collisions frontales sont extrêmement rares, le risque causé par les ouvertures intempestives de portières est également réduit. De plus, le contre-sens cyclable incite les automobilistes à lever le pied.

Les piétons en revanche auront besoin d’un temps d’adaptation pour s’habituer à regarder des deux côtés avant de traverser.

Autres voies à sens unique concernées d’ici fin 2017 : rue président Savador-Allende, rue Banette et Planchon, rue Bela-Bartok, rue Paul-Bert, rue Bonnet et Pernet, chemin du Charréard, rue Frédéric-Châtelus, rue de l’Église, rue de l’ancienne-gare, rue Paul-Langevin, rue Jean-Baptiste-Lully, rue du Montelier, rue des Myosotis, rue Louis-Pergaud, rue Gaspard-Picard, rue Rabelais, rue Jean-Vilar, rue Antonio-Vivaldi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *