Virus Zika : le CHU de Lyon rappelle les mesures à prendre

sn-mosquitoes_2

Face à l’inquitéude du public, les Hospices civils de Lyon (HCL) rappellent dans un communiqué les mesures à prendre pour éviter d’être contaminé par le virus Zika, qui se transmet par une piqûre de moustique tigre et se propage très rapidement en Amérique du Sud, en Amérique centrale et dans la zone Caraïbes.
Les femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse désirant se rendre dans l’un des pays concernés par le virus (Amérique du Sud, Martinique, Guyane, Guadeloupe, les Iles du Nord et Saint-Martin) sont invitées à reporter leur voyage. Si cela leur est impossible, ces femmes, les plus exposées sachant que le virus est dangereux pour les fœtus, doivent se protéger des piqûres de moustiques.
Elles doivent porter des vêtements à manches longues, des pantalons, utiliser des moustiquaires, des insecticides et répulsifs cutanés adaptés. Pour les voyageurs rentrant de zones épidémiques, présentant des symptômes cliniques de la maladie (éruption cutanée avec ou sans fièvre, douleurs musculaires et articulaires, rougeur des conjonctives…), il est nécessaire de consulter au plus vite un médecin. Ce dernier déterminera alors si le patient doit être transféré au service des maladies infectieuses et tropicales de la Croix-Rousse pour des tests diagnostiques. Les HCL précisent que les signes peuvent apparaître jusqu’à 12 jours après le retour d’une zone où circule le virus.
Les voyageurs qui reviennent des zones touchées par l’épidémie ne pourront pas donner leur sang dans les 28 jours qui suivent leur retour, a annoncé la ministre de la Santé, Marisol Touraine, dimanche 7 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *