Gym rythmique : les ambitions retrouvées du CMO-V

CMOV-GR

Qu’on se le dise, le CMO-V GR a de la ressource. Le club vénissian qui, depuis quelques années, fait la part belle à la formation — malgré la défection de dirigeants, et d’enseignants — poursuit son travail de longue haleine pour préserver sa place dans l’univers de la GR. La présidente Laure Chauvot a laissé son siège à la jeune Stéphanie Beuque.

« On s’accroche pour démontrer qu’à Vénissieux, la gym rythmique a de beaux jours devant elle, déclare la nouvelle responsable vénissiane, originaire de Pontarlier, une commune dans laquelle elle s’est essayée à la gym. Certes, pour accepter une telle mission, ça ne s’est pas bousculé au portillon. Mais il fallait bien que quelqu’un se lance, non ? On est une famille très sportive (NDLR : monsieur fait du water-polo et le fiston du judo aux Arts martiaux du centre), ça m’oblige à jongler avec mon agenda, mais j’aime bien cette fonction. Que souhaiter pour cette fin de saison ? Qu’on prenne du plaisir à voir progresser nos jeunes, qu’on fasse avancer des choses et qu’on obtienne quelques bons résultats. »

Sur ce dernier point, le démarrage est des plus encourageants. Repérée par Dalèle Bouali il y a quatre ans, alors entraîneur et aujourd’hui lancée dans une carrière d’avocate, puis formée au club par Mariana Bannwarth, Lyna Dekhane (11 ans), par ailleurs élue au conseil municipal des enfants de Vénissieux, vient de récidiver. Après avoir conquis un titre départemental et régional, la Vénissiane a remporté, à Fontaine (38), un championnat de zones baptisé « Trophée Fédéral des 10/11 ans. »

« Elle s’est qualifiée pour les prochains championnats de France, se réjouit Mariana. Elle peut espérer quelque chose. Derrière, les autres filles sont encore en apprentissage. Autre grosse attente, le retour sur scène de nos anciennes juniors 2014 qui, en janvier prochain, avec le renfort de deux recrues roumaines de bon niveau, vont se lancer dans un championnat de Nationale 2 relevé.”

Dernier souhait de la directrice sportive. « Que des gens de bonne volonté, parents ou pas, amis ou autres, viennent nous épauler. On en a vraiment besoin pour que notre club vénissian reprenne de la hauteur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *